Partager

Auteur d’une belle prestation avec l’équipe nationale du Sénégal lors de la Coupe d’Afrique des Nations de 2002 (Finaliste), El Hadji Diouf avait tapé  à l’oeil  des Reds aprés la victoire des Lions sur la France, comptant pour le match d’ouverture du Mondial de 2002. Il rejoint Liverpool à l’âge de 21 ans contre un chèque de 18 millions d’Euros.

Se prononçant sur le transfert de Sadio Mané chez les Reds, El Hadji Diouf est revenu sur son passage à Liverpool où il n’est pas arrivé à s’imposer après deux saisons.

« Il ne faut pas oublier que, quand je partais à Liverpool, j’étais très jeune aussi (il avait 21 ans, ndlr). Je n’avais pas d’expérience comme Sadio Mané. Aujourd’hui, il est expérimenté parce qu’à 24 ans, il a pu bourlinguer un peu partout. Il a acquis de l’expérience avant de s’engager dans un grand club. Contrairement à moi à l’époque. Je n’étais jamais sorti de la France que je considère un peu comme chez moi. C’était difficile de sortir et de s’engager dans un championnat dans un pays dont tu ne parles pas la langue. Sadio parle à présent l’anglais. » laisse entendre le double ballon d’Or Africain. Toutefois, El Hadji confie que son caractère à fait qu’il n’arrivait pas à s’imposer chez les Reds.

« Il faut dire que c’est surtout mon caractère qui a joué dans ce que vous appelez un échec. Lors de mon premier match avec Liverpool, j’ai réussi un doublé. Alors, je ne pouvais pas concevoir qu’au deuxième ou au troisième match je sois sur le banc de touche. Je ne peux pas comprendre cela. Ça veut dire que l’entraîneur Gérard Houiller tramait quelque chose contre moi. Ça m’a choqué. Je suis allé le voir pour lui dire ce que je pensais. Et c’est de là que le clash est parti. Mais je n’ai pas regretté mon choix. Le plus important, c’est que j’ai gagné un titre avec le club (FA Cup, ndfr). Sadio ne doit pas se laisser faire parce que l’on usera d’intimidation à son endroit. »