Partager

C’est une Equipe du Sénégal U20 bien en place tactiquement qui a éliminé de la Can la Tunisie samedi à Demba Diop. Une prestation qui a laissé entrevoir des choses intéressantes dans l’entrejeu des Lionceaux où un certain Ousseynou Cavin Diagne a laissé une bonne impression.

Si pour certains tacticiens, le profil de joueurs dans l’entrejeu appartient aux petites tailles (on se rappelle le duo de feu du Barça : Xavi-Iniesta). Pour d’autres, de grands gabarits comme Yaya Touré, Vieira… et plus près de la Tanière, Cheikh Ndoye, restent et demeurent des profils de référence.
En tout cas chez les U20, ils ont déjà trouvé un longiligne au milieu, il s’agit de Ousseynou Cavin Diagne. Pensionnaire du centre de formation de Darou Salam, le milieu récupérateur des Lionceaux a marqué les esprits dans l’entrejeu lors du match contre la Tunisie, samedi dernier au stade Demba Diop. De par son abattage, sa présence à la récupération et sa précision à la relance, Cavin, comme un «cavalier», a sillonné tout le terrain dans le seul but de «casser» les velléités offensives tunisiennes. Une prestation qui n’était pas évidente pour celui qui étrennait sa première sélection avec Joseph Koto.

Malick Daff : «Des qualités techniques et une vision du jeu»
Joint par téléphone, le coach-adjoint des U20, Malick Daff, confirme : «C’est un joueur d’avenir. Et il a l’avantage d’avoir une grande taille. Et vous savez quand un milieu joue devant une défense, c’est important qu’il ait un tel profil.» Et l’adjoint de Joseph Koto de révéler : «Cavin Diagne vaut beaucoup plus que ce qu’il a produit samedi face aux Tunisiens. Car au vu de l’enjeu du match, on lui avait demandé d’être un peu plus prudent en phase offensive, de ne pas trop se livrer. Mais c’est un gosse qui, au-delà de ses qualités de récupération, est très technique et possède une bonne vision du jeu».

Ibrahima Ndiaye, Mamadou Diarra et les autres
Evidemment, quand on a comme coéquipiers des joueurs qui sont dans le bain en championnat, comme le virvoltant Ibrahima Ndiaye (Jaraaf), le teigneux Mamadou Diarra (Jaraaf) entre autres, forcément ça donne confiance. Et il est sûr qu’avec les retours de Ismaïla Sarr et Moussa Wagué, l’équipe des U20 aura une sacrée gueule au moment de défier l’ogre ghanéen.
Une équipe du Ghana que les gamins de Koto vont jouer pour le dernier tour en juillet. Avec comme objectif, une qualification à la 20e édition de la Can U20, prévue en Zambie du 26 février au 12 mars 2017.