Partager

Premier buteur du Sénégal dans ces éliminatoires de la CAN 2017 face au Burundi en juin 2015 à Dakar, Moussa Konaté a été un acteur majeur de la qualification des «Lions», acquise le week-end dernier à Bujumbura. Et l’année prochaine au Gabon, l’attaquant mbourois de 23 ans du FC Sion veut, avec ses coéquipiers, donner au Sénégal le trophée continental qu’il convoite depuis toujours.

Cinq victoires et une qualification avant la dernière journée, n’est-ce pas une grande satisfaction ?  

C’est une grande satisfaction, vu que ça a été difficile tout au long de ces qualifications. Mais Dieu merci, on s’est bien accrochés, en respectant les consignes du coach. Nous avons montré que nous étions prêts à aller à la CAN 2017. C’est une performance qui nous donne beaucoup de satisfaction.

Avec trois victoires à l’extérieur sur trois possibles, cette qualification a-t-elle une saveur particulière ?  

Je dis souvent que chaque joueur aimerait écrire une page d’historie pour son pays et dans sa carrière. Aujourd’hui, nous avons réussi quelque chose de fabuleux et je pense que personne ne l’avait jamais fait auparavant au Sénégal. Ça fait plaisir. Mais voilà, on ne va pas en rester là. On va continuer à nous battre et nous donner à fond pendant la CAN, c’est ça le plus important. Dès à présent, on va se dire que ce que nous avons fait est déjà derrière nous. On va continuer à faire le maximum pour répondre aux attentes des Sénégalais.

Ce que tout le Sénégal attend, c’est la CAN, que le Sénégal n’a jamais gagnée jusque-là. Est-ce que votre génération est prête à aller jusqu’au bout pour offrir au peuple le trophée ?

Oui, mais on a vu que les choses évoluent avec le temps. Sincèrement, on veut absolument gagner la CAN l’année prochaine. On va tout donner et on ne lâchera rien. Nous allons faire ce que les Sénégalais attendent de nous et on verra après ce que Dieu nous réservera.

«On va continuer à faire le maximum pour répondre aux attentes des Sénégalais»

Pour y arriver, qu’est-ce qu’il faudra éviter par rapport à la dernière CAN en Guinée Équatoriale, où le Sénégal avait été éliminé en quart de finale, alors qu’il avait une grande équipe ?

Je pense qu’il faut juste se concentrer et ne pas se dire qu’on va éviter ceci ou cela. Nous allons juste nous focaliser sur la CAN. Nous savons ce qui nous attend là-bas et on va essayer de gagner match par match pour arriver jusqu’au sommet.

Mais lors des matchs décisifs face aux grandes équipes africaines, comme c’était le cas la dernière fois contre l’Algérie, le Sénégal perd souvent. Comment expliquez-vous cela ?

On peut dire que «peut-être», on méritait de gagner ces matchs. On avait fait le maximum, mais on n’avait pas eu la chance de gagner contre ces équipes. Et cette fois-ci, je pense que ça va changer. Avec l’équipe que nous avons, il y a beaucoup de choses positives. Je pense qu’on pourra faire quelque chose de bien devant n’importe quelle équipe.

Est-ce à dire que le coach a changé l’état d’esprit du groupe ?

Nous sommes des professionnels. Nous savons que rien ne nous sera donné gratuitement. Le coach a apporté sa personnalité, son caractère, pour nous pousser à aller de l’avant et on le suit dans ce rythme. Et depuis lors, on voit les résultats suivent. Mieux vaut continuer ainsi et essayer de faire le maximum pour satisfaire le peuple sénégalais.

«Sadio Mané peut nous mener loin»

Quelles sont vos relations parce qu’il vous fait confiance depuis les JO 2012 ?

Ce sont de bonnes relations. Mais c’est ainsi avec tous les joueurs. Il parle avec tout le monde, nous conseille et nous pousse à aller de l’avant. C’est ce qui nous permet aujourd’hui d’avancer à ce rythme. C’est très important pour un coach d’avoir cette complicité avec ses joueurs. Notre devoir est de lui rendre la monnaie de sa pièce, faire ce qu’il nous demande pour continuer à avancer.

Pensez-vous qu’un Sadio dans une grande forme peut encore beaucoup apporter au Sénégal ?

Sadio Mané est un joueur qu’on ne présente plus. C’est quelqu’un qui peut réaliser beaucoup de choses dans le football. La route est longue, mais il suffit qu’il soit en forme pour nous mener loin. Mais on est une équipe, un groupe où chacun fait son boulot. Si l’on continue ainsi, je pense que les résultats suivront.