Partager

La saison 2015-2016 de la Ligue 1 française a été mouvementée pour les internationaux sénégalais. Si certains comme Cheikh Ndoye, Bayal Sall, Younousse Sankharé… ont tiré leur épingle du jeu, d’autres comme Lamine Sané, Kader Mangane… ont vécu une année assez difficile.

Cheikh Ndoye, la grande révélation 

Alors qu’il évoluait il y a quelques années en CFA (D4), Cheikh Ndoye a fait une entrée fracassante en Ligue 1 française. Le milieu de terrain sénégalais de 30 ans, pour sa première saison dans l’élite du foot français, a été bombardé capitaine d’Angers. Un statut qu’il a bien assumé. Le Rufisquoís a disputé les 34 des 38 journées de la Ligue 1 française. Avec 32 titularisations, le mastodonte sénégalais a enregistré un temps de jeu de 2775 minutes ! Excellent avec la formation angevine, Cheikh Ndoye a aussi marqué la bagatelle de 9 buts. Ce qui fait de l’international sénégalais le meilleur artificier de son club. Grâce à ses belles prestations, Cheikh a aidé Angers, promu en L1, à terminer à la 9ème position du classement.

Bayal Sall, le géant garde la forme

Bayal Sall a aussi réussi une saison pleine avec l’AS Saint-Etienne. Avec la formation stéphanoise, le roc sénégalais a joué 28 matchs de championnat pou r 27 titularisations. Avec un temps de jeu de 2359 minutes, l’ancien Goréen a inscrit 3 buts en Ligue 1. 6ème du championnat, son club participera à la prochaine Europa League grâce au succès du PSG en finale de la Coupe de France. Le géant sénégalais s’est aussi bien distingué en Europa League où il a disputé 9 matchs et inscrit 3 buts.

Diagne, Mbengue et Diallo, fortunes diverses

En 22 matchs joués au cours de la saison en championnat, Fallou Diagne a été titularisé 21 fois. L’ancien joueur de Fribourg et de Metz, dans le onze lors de la majeure partie de la saison, a aussi été l’un des meilleurs buteurs de son club avec 6 réalisations dont 5 en L1 et 1 en Coupe de la Ligue. Auteur d’une bonne saison avec les Bretons qui ont terminé à la 8ème place, Fallou Diagne a été récompensé par une première sélection en équipe nationale du Sénégal lors du match amical face au Rwanda.

Avec 1896 minutes jouées en 23 matchs pour 21 titularisations, Cheikh Mbengue n’a pas été ridicule. Le latéral gauche sénégalais a, cependant, eu moins de temps de jeu que l’année dernière durant laquelle il avait joué 32 matchs de L1.

Des trois Sénégalais de Rennes, Abdoulaye Diallo a été le moins utilisé. Titulaire en un moment donné après la blessure de Benoit Costil, Abdoulaye Diallo a retrouvé le banc de touche au retour du portier sélectionne pour l’Euro 2016 avec la France. Durant toute la saison, le gardien sénégalais n’a joué que 7 matchs de L1 pour un temps de jeu de 630 minutes.

Lamine Sané, la saison cauchemardesque

Une saison 2015-2016 à oublier le plus rapidement possible pour Lamine Sané. Le grand frère de Salif Sané est passé de capitaine à remplaçant. Ayant exprimé ses envies de départ lors du mercato hivernal, il s’est vu retirer le brassard par son coach Willy Sagnol. Pas épargné par les blessures au genou, Lamine Sané avait aussi été suspendu après une bagarre qu’il aurait eue avec le gardien girondin Jérôme Prior, lors de l’élimination en 8èmes de finale de la Coupe de France contre Nantes (3-4). Malgré des pistes en Angleterre et en Turquie, Sané est finalement resté en Gironde. Durant la saison, le défenseur international sénégalais a joue 13 matchs pour 11 titularisations. Ce qui lui fait un temps de jeu de 921 minutes.

P’ti Jules toujours d »attaque

A 33 ans, Souleymane Camara reste l’un des Sénégalais les plus réguliers et les plus efficaces de la Ligue 1 française. L’attaquant sénégalais a joué 33 rencontres pour 22 titularisations. Avec un temps de jeu de 1994 minutes, P’ti Jules a pesé sur le jeu offensif héraultais avec 7 buts et 6 passes décisives. Il a aidé son club à décrocher le maintien parmi l’élite du foot français.

Sabaly se refait une santé à Nantes

Prête parle PSG à Nantes sans option d’achat, Youssouf Sabaly a rapidement pris ses marques avec les Canaris. En attestent ses 28 titularisations. Le latéral droit de 23 ans, qui a bénéficié d’un temps de jeu de 2502 minutes pour 2 buts inscrits, a effectué une bonne saison avec son club qui a terminé à la 14ème place. De retour au PSG, le Franco-sénégalais devra s’employer pour gagner une place.

Gassama et Zargo titulaires indiscutables

A Lorient, Lamine Gassama s’est approprié le côté droit de la défense. Il a joué 31 des 38 journées de championnat comme titulaire. Le défenseur sénégalais de 26 ans a aussi distillé une passe décisive. En fin de contrat, il devrait quitter les Merlus cet été. De son côté, Zargo Touré a aussi effectué une bonne saison. Arrivé en provenance du Havre, le joueur de 26 ans a rapidement acquis une place de titulaire dans la charnière centrale lorientaise. Au finish, l’ancien joueur de Boulogne a été titularisé à 29 reprises. Avec un temps de jeu de 2557 minutes, Zargo a aussi inscrit 4 buts.

Sankharé maintient Guingamp en L1

A 26 ans, Younousse Sankharè a fini de s’imposer comme un pilier de Guingamp. Cette saison, le joueur formé au PSG a quasiment été incontournable avec 33 rencontres jouées en 38 journées. Avec un temps de jeu de 2921 minutes, le milieu international sénégalais a aussi inscrit 6 buts et distillé 2 passes décisives. Il a été décisif dans le maintien en L1 de la formation bretonne.

Kader Mangane relégué en D2

Le retour de Kader Mangane en Ligue 1 française n’a pas été de tout repos. Avec le GFC Ajaccio, l’international sénégalais a quasiment lutté toute la saison pour éviter la relégation. Malheureusement, l’objectif du maintien ne sera pas atteint pour Mangane qui, à 33 ans, a effectué une saison pleine avec 31 matchs dont 28 titularisations. Le joueur qui a enregistré un temps de jeu de 2555 minutes compte 1 but.