Partager

L’équipe du Sénégal dirigée par Aliou Cissé qui vient de battre le Burundi par 2 à 0, samedi, à Bujumbura, s’est qualifiée à la phase finale de la CAN 2017 à une journée de la fin des éliminatoires, faisant aussi bien que lors des éliminatoires des CAN 2012 et 2015.

Pour ces deux compétitions, les Lions avaient également réussi à se qualifier à une journée de la fin des éliminatoires dans des poules toutefois plus relevées que celle des qualifications à la CAN 2017.


En cas de victoire lors du match contre la Namibie en début septembre lors de la dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017, au stade Léopold Sédar Senghor, Aliou Cissé et ses joueurs vont établir un record en réussissant à gagner l’ensemble de leurs matchs de poule.


Lors des éliminatoires de la CAN 2012, alors qu’il était dans une poule très relevée avec le Cameroun, la RD Congo et l’Ile Maurice, le Sénégal s’était qualifié avant la dernière journée.


Sous la direction d’Amara Traoré, les Lions avaient gagné quatre de leurs cinq matchs, faisant match nul (0-0) contre le Cameroun.


L’équipe du Sénégal était allée gagner (2-0) le dernier match éliminatoire sans aucune pression contre l’Ile Maurice, alors qu’elle était déjà qualifiée.


En 2015, les Lions dirigés par le Français Alain Giresse avaient aussi réussi à se qualifier avant la dernière journée.


Mais contrairement aux éliminatoires de la CAN 2012 et de la CAN 2017, Giresse n’avait gagné que trois matchs sur cinq. Ses protégés ayant fait match nul (0-0 contre la Tunisie) et concédé une défaite (0-1) contre la Tunisie, à Monastir.


En plus de la Tunisie, il y avait dans sa poule de qualification les sélections de l’Egypte et du Botswana, et à la fin des éliminatoires, les Lions avaient terminé à la deuxième place, derrière les Aigles de Carthage de la Tunisie.


A Dakar, pour le dernier match, le Sénégal qui était déjà qualifié, avait gagné 3-0 contre le Botswana.