Partager

A partir du 1er juin 2016, de nouvelles règles vont être appliquées. Découvrez sans plus tarder ce qui va changer dans le football.

Dès le mercredi 1er juin, le football entre dans une nouvelle ère. Des nouvelles lois du jeu seront en effet appliquées.

Les règles appliquées dès l’Euro 2016

Parmi les nouveautés à partir du premier juin, la fin de la « triple peine ». Jusqu’alors, une faute annihilant une occasion de but dans la surface de réparation entraînait un penalty, un carton rouge, puis une suspension automatique du joueur fautif. Désormais, ce ne sera plus le cas : « Si le gardien ou un défenseur dans la surface essaie d’aller au ballon, d’aller au duel, de manière correcte et fait la faute, il n’y aura pas de carton rouge, seulement un jaune », a expliqué Gianni Infantino, le président de la Fifa.

La « triple peine » n’existera plus que pour un seul cas : le jeu violent. Parmi les autres changements, signalons celui concernant les joueurs blessés : dès le 1er juin, un joueur ayant subi une faute sanctionnée d’un avertissement pourra être soigné sur le terrain. Le but étant de ne pas donner un avantage numérique à l’équipe qui a commis la faute et blessé un adversaire. Toutes ces règles seront bien évidemment appliquées pour l’Euro 2016 et la Copa América Centenario.

La fin des « paradinha »

Notons également la fin des « paradinha » sur les penalties. Cela signifie que les joueurs ne pourront plus marquer un temps d’arrêt lors de leur course d’élan. Si le joueur s’arrête, il sera sanctionné d’un carton jaune et l’équipe adverse bénéficiera d’un coup franc indirect. Le penalty ne sera donc pas retiré. En revanche, le joueur est toujours autorisé à ralentir sa course.

Un quatrième changement à l’essai

La FIFA a également annoncé des changements mineurs pour certaines règles. Par exemple, au coup d’envoi, le ballon n’aura plus obligation d’être joué avec une passe vers l’avant. Par ailleurs, l’arbitre aura le droit d’expulser des joueurs qui se sont battus avant le coup d’envoi.

Enfin, sur certaines compétitions, la FIFA autorisera l’entrée en jeu d’un quatrième remplaçant lors de la prolongation.