Partager

Entré en jeu à la 65ème minute du match contre le Rwanda (0-2), Fallou Diagne a été loin d’être ridicule. Rien n’est cependant acquis pour le défenseur de Rennes. Il devra rivaliser avec deux monstres de l’axe central que sont Kara Mbodj et Kalidou Koulibaly.

Pour sa première sélection avec l’équipe nationale du Sénégal, lors du match amical remporté sur la pelouse du Rwanda (0-2), Fallou Diagne a fait son entrée à la place de Kalidou Koulibaly. En 29 minutes passées sur la pelouse, le joueur du Stade Rennais a montré qu’il fallait compter avec lui. Très libèré pour son baptême du feu avec les Lions, l’ancien pensionnaire de Génération Foot n’a jamais été pris en défaut pas les attaquants adverses. Il a aussi réussi la plupart de ses transmissions de balle. Son duo avec Kara Mbodj, avec qui il a déjà évolué en U23, a fonctionne puisque l’équipe coachée par Aliou Cissé a réussi à garder ses cages inviolées, malgré une seconde période au cours de laquelle les Amavubi ont fait le forcing pour trouer le barrage sénégalais.

Après une entrée en matière réussie, il n’y a pas lieu de trop s’enflammer pour celui qui devra faire face à une rude concurrence en défense centrale pour faire douter le coach Aliou Cissé. Compétiteur dans l’âme, le Médinois est conscient du boulot qui l’attend. Il sait aussi que la concurrence est nécessaire puisqu’elle peut susciter un dépassement de soi. «Pour moi, dans tout ce qu’on fait dans la vie, s’il n’y a pas de concurrence, ce n’est pas bien. Je préfère qu’il y ait de la concurrence. C’est cela qui nous permet d’avoir une bonne équipe», confiait-il à l’issue de la victoire des Lions sur les Amovubi. Un avis que partage Aliou Cissé. «Comme je l’ai toujours dit, une équipe de football, c’est la concurrence. Il n’y a pas de confort. Si c’est le confort qu’on cherche, on ne joue pas au football. C ‘est le défi, les challenges. Les mecs sont avec moi depuis pratiquement un an. Ils le savent. Ceux qui arrivent doivent comprendre qu’il y a des places à prendre et ceux qui sont là doivent faire l’effort de les garder», assure-t-il.

Depuis plusieurs rencontres, le poste de titulaire en défense centrale semblait dévolu à Kara Mbodj et Kalidou KouIibaly. Il faut dire que le joueur d’Anderlecht et celui de Naples n’ont pas volé leur statut puisqu’ils ont multiplié les solides prestations depuis l’arrivée d’Aliou Cissé à la tête des Lions. Aligné pour la première fois ensemble en sélection, le 5 septembre 2015, lors du déplacement victorieux de l’équipe nationale en Namibie (0-2), Kara et Koulibaly n’ont plus quitté le poste. Ils seront associés contre l’Algérie (1-0), Madagascar (2-2 et 3-0), le Niger (2-0 et 1-2). Avec les deux anciens coéquipiers à Genk, le Sénégal a acquis une solidité défensive permettant à l’équipe de réaliser trois clean sheets contre la Namibie, Madagascar, le Niger et plus dernièrement le Rwanda. Avec un tel duo, Fallou Diagne a du pain sur la planche et devra s’employer pour réaliser un «coup d’état››. Avant même de penser à s’offrir une place de titulaire, l’ancien pensionnaire de la Bundesliga allemande avec Fribourg doit tout d’abord s’assurer de rester dans le groupe d’Aliou Cissé. Pour les oppositions avec le Rwanda et le Burundi, le joueur de 26 ans a été appelé pour pallier le forfait pour blessure de Zargo Touré.