KALIDOU KOULIBALY ET DIAO BALDÉ KEÏTA- Les exemples à suivre pour les...

KALIDOU KOULIBALY ET DIAO BALDÉ KEÏTA- Les exemples à suivre pour les binationaux qui ont peur pour leur place en club

Partager

Kalidou Koulibaly (Naples, Italie) et Diao Baldé Keïta (Lazio, Italie), brillants en clubs en dépit de leur longue présence en équipe nationale, surtout en mars dernier, sont les meilleurs ambassadeurs pour convaincre d’autres binationaux à rejoindre la sélection sénégalaise. 

Sollicités par les plus grands clubs, Bayern Munich (Allemagne) et Chelsea (Angleterre) notamment, Koulibaly a réussi une intégration expresse en sélection nationale, où il est arrivé, en septembre dernier. Ces fréquents voyages avec les Lions n’ont pas plombé son rendement à Naples, qui a été salué par tous les observateurs. Koulibaly a été classé parmi les meilleurs défenseurs centraux de la saison en Europe. D’où l’intérêt manifesté pour ce joueur par les grosses écuries et le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, qui avait oublié que l’ancien joueur du FC Metz avait déjà porté le maillot floqué d’une tête de Lion. En raison de sa belle saison et de l’accumulation des forfaits en défense centrale française avec Mamadou Sakho (Liverpool, Angleterre) et Raphaël Varane (Real Madrid, Espagne), Kalidou Koulibaly aurait probablement été sélectionné pour l’Euro 2016 s’il n’avait pas déjà joué avec les Lions.

Arrivé en sélection nationale après le défenseur napolitain, le Laziale Diao Baldé Keïta attend encore d’avoir le temps de jeu nécessaire avec les Lions, mais il a déjà réussi une première : rebondir rapidement en club après ses deux premières capes, lors de la double confrontation contre le Niger (2-0 et 2-1), en éliminatoires de la CAN 2017. Souvent sur le banc des remplaçants, l’ancien pensionnaire de la Masia de Barcelone a retrouvé une place de titulaire à son retour des éliminatoires de la CAN 2017, en mars dernier.

Interpellé sur le sujet, en conférence de presse, Aliou Cissé, le sélectionneur national, s’est dit heureux pour ces deux internationaux, soulignant que leur rôle « est aussi d’aider les footballeurs à progresser ». « Tant mieux pour eux », avait dit Cissé, ancien milieu de terrain défensif des Lions.

Avec la facile intégration de ces deux joueurs et leurs performances de très haut niveau à leur retour en sélection, le staff technique et la Fédération sénégalaise de football (FSF) ont les cartes en mains pour persuader d’autres binationaux de suivre ces exemples.

Youssouf Sabaly, un arrière droit du FC Nantes, est dans la ligne de mire du staff technique de l’équipe nationale du Sénégal. Il doit revenir au PSG, où il est prêté, pour savoir ce que ses dirigeants attendent de lui.

 

-REWMI