Défense des Lions : Pourquoi il ne faut pas «enterrer» Djilobodji

Défense des Lions : Pourquoi il ne faut pas «enterrer» Djilobodji

Partager

Bien qu’ayant été crédité d’une saison satisfaisante avec le Werder Brême, Papy Djilobodji a encore une fois été zappé par Aliou Cissé pour le match contre le Burundi, en éliminatoires de la Can 2017. Mais ce serait une erreur de la part du sélectionneur des Lions d’enterrer ce défenseur au profil rare de «central gaucher».

Pour ses débuts en Equipe nationale A sous l’ère Alain Giresse, Papy Djilobodji avait fait forte impression, décrochant du coup une place de titulaire dans l’axe de la défense des Lions, inaugurant dans la même foulée cette fameuse défense à trois, très chère au technicien français.

Par la suite et avec l’arrivée de Aliou Cissé en mars 2015, l’ancien Nantais, après quelques «piges», a disparu de la circulation. Et comme le malheur ne vient jamais seul, Papy Djilo­bodji va connaître l’une des pages les plus sombres de sa jeune carrière avec ce transfert à Chelsea en septembre 2015.

Freiné par la galère vécue à Chelsea

Entre galère et oubli, il va vivre des moments qu’il n’oubliera pas de sitôt avec un certain Jose Mourinho qui ne l’a aligné qu’une seule fois en Coupe de la Ligue et ne l’avait même pas inscrit sur la liste Uefa pour la Ligue des champions.

Lueur d’espoir en janvier dernier, avec un prêt au Werder Brême où, blindé mentalement, il s’est refait une santé, corroborée par une saison satisfaisante, avec au bout ce but super important (88e mn) le week-end dernier contre Eintracht Francfort (1-0), permettant à son club de se maintenir.

«Djilo» dans le Top 5 des Africains d’Europe

D’ailleurs mardi dernier, Francefootball.fr l’a mis dans son Top 5 des Africains ayant brillé dans les différents championnats européens, avec le Malien Abdoulaye Diaby (Bruges) Mohamed Salah (Egypte, As Roma) Kelechi Iheanacho (Nigeria, Manchester City) et Serge Mbilla Etame (Cameroun, Antalyaspor).
Mais apparemment, ces performances ne semblent pas impressionner le sélectionneur qui l’a encore zappé pour le match contre le Burundi. Interpellé en conférence de presse sur l’absence de Djilobodji, Aliou Cissé a servi une réponse loin d’être convaincante, en se contentant d’avancer : «Vous me parlez de Djilobodji, mais il n’a pas fait mieux que Fallou Diagne crédité d’une bonne saison.» Il a cependant entr’ouvert une petite porte à un éventuel retour de l’ancien Nantais : «Avec Djilobodji, on verra ce qui se passera.»

Les défenseurs centraux gauchers sont courus par les recruteurs

Mais l’erreur pour le sélectionneur des Lions serait «d’enterrer» ce défenseur au profil rare de central gaucher. Un profil qui fait courir les recruteurs, car très prisé par les entraîneurs. «Tout entraîneur rêve d’avoir un défenseur central gaucher, c’est un gage d’équilibre et de relance», disait un technicien avertit. «Quand on a un axe central avec un duo droitier-gaucher, on ne peut pas avoir des soucis de relance», a-t-il ajouté. «Et aussi dans un tel schéma, il est plus facile de passer à une défense à trois en cas de nécessité», conclut-il.

Il est vrai qu’avec l’axe central des Lions composé de Kara Mbodji et Koulibaly, on n’est pas loin d’une telle configuration, avec le défenseur de Naples qui joue des deux pieds. Mais une alternative Djilobodji ne serait pas de trop pour un joueur polyvalent et qui pourrait dépanner à gauche. Comme quoi, un tel profit, ça se garde !

Chine : Demba Ba de retour en Premier League ?

Alors qu’il avait rejoint la Chine la saison dernière et plus précisément le Shanghai Shenhua, l’international sénégalais Demba Ba (30 ans) pourrait revenir en Premier League. Après avoir quitté Chelsea en 2014, l’attaquant de Shanghai ne manquerait pas de prétendants en Angleterre selon France Football.

S’il est sous contrat jusqu’en juin 2018 avec le club chinois (20 buts en 26 matchs), le natif de Sèvres ne laisserait pas insensible la Premier League. West Bromwich Albion, Crystal Palace et West Ham pisteraient de près l’ancien attaquant des Blues pour le prochain mercato estival. Affaire à suivre…

-LeQuotidien