Burundi-Sénégal – La Caf instruit la fédération burundaise de jouer à Bujumbura

Burundi-Sénégal – La Caf instruit la fédération burundaise de jouer à Bujumbura

Partager

La Confédération africaine de football (CAF) a répondu positivement à la demande de délocalisation à Bujumbura du match Burundi-Sénégal du 4 juin prochain formulée par la Fédération sénégalaise de football (FSF), a appris l’APS, jeudi.

Dans un courrier envoyé ce jeudi à la Fédération sénégalaise de football dont l’APS a obtenu une copie, l’instance dirigeante du football africain « a décidé de ne pas homologuer le stade Ivyizigiro de Rumonge ».

« Par conséquent, vous êtes priés de bien vouloir organiser le match numéro 125 : Burundi-Sénégal – Eliminatoire CAN Gabon 2017 au stade Prince Louis Rwagasore à Bujumbura », indique le courrier signé de la main du SG de la CAF, le Marocain Hicham El Amrany.

« Ce stade n’a pas les installations nécessaires pour accueillir un match international. Il n’a jamais reçu un match international, toutes les salles/vestiaires ne sont pas meublés », rapporte le courrier de la CAF.

« Pendant l’inspection, les travaux de rénovation ont commencé par les buts. Absence de barrière entre les gradins et le terrain, entre les spectateurs et le terrain », ajoute le document.

‘’La seule barrière est un fil de maille qui est très faible et les spectateurs peuvent facilement avoir accès sur le terrain. Il y a une également une absence de portes d’entrée sécurisées et de séparation entre la tribune VIP et les spectateurs », renseigne le texte.

Le secrétaire général de la CAF poursuit sa listes d’imperfections soulignant la présence « d’un terrain de basket derrière le but » et l’absence « d’hôtel dans la ville de Rumonge capable d’accueillir une délégation de 35 personnes’’.

‘’La route entre Bujumbura et Rumonge est fortement et densément peuplée avec des piétons, des cyclistes, des automobilistes et des camions de poids lourds’’, ajoute le courrier qui relève que ‘’la route goudronnée après quelques kilomètres de Bujumbura est couverte de sable et certaines zones sont dangereuses quand il pleut’’.

‘’Le transport et le séjour à Rumonge de la délégation de n’importe quelle équipe nationale sont un peu risqués et ne sont pas conseillés’’, indique le document.

Par ailleurs, la CAF a ajouté, en conclusion, qu’elle « enverrait dans les plus brefs délais le rapport détaillé de l’inspecteur de la CAF afin de faire les travaux de réparation nécessaires concernant les lacunes du stade Ivyizigiro de Rumonge pour nous permettre d’organiser une deuxième visite pour inspecter le stade en question ».

APS