Première sélection du défenseur du stade rennais (France) : Fallou Diagne, la...

Première sélection du défenseur du stade rennais (France) : Fallou Diagne, la victoire de la patience

Partager

Sélectionné avec les Olympiques en 2011, mais jamais encore appelé en sélection, malgré un désir ardent de porter le maillot national, Fallou Diagne (26 ans) touche enfin au but, avec sa première convocation chez les «Lions» pour le match du 4 juin contre le Burundi.

A 26 ans, Fallou Diagne tient enfin sa première sélection en Equipe nationale. Une récompense longtemps attendue par le défenseur du Stade Rennais, grand novice de la liste de 23 joueurs publiée hier, par Aliou Cissé, en vue du prochain déplacement au Burundi, le 4 juin, pour le compte de la 5e journée des éliminatoires de la Can 2017. Sélectionné en 2011 chez les Olympiques, lors de la double confrontation contre la Tunisie, mais n’ayant pas pris part aux JO de Londres 2012, le Médinois n’a jamais caché son envie de défendre les couleurs nationales. Pourtant, malgré son passage du Fc Metz (2011/2012), à Fribourg (2013/2014) puis à Rennes (depuis 2014), les différents sélectionneurs qui se sont succédé sur le banc des «Lions» n’ont jamais loué ses services.

57 matches en Bundesliga, 5 buts cette saison avec Rennes

Auteur de 57 matches trois saisons durant en Bundesliga, avant de rejoindre la Ligue 1 française, Fallou Diagne a toujours clamé haut son rêve patriotique. «Mon ambition est de faire une saison pleine avec Rennes, porter le maillot national et me battre pour mon pays», déclarait-il le 20 octobre dernier dans nos colonnes. «A chaque trêve internationale, je vois les autres joueurs partir pour défendre les couleurs de leurs pays et j’ai envie de faire de même. Ça me fait mal de ne pouvoir défendre les couleurs de ma Nation. Mon ambition est d’aller jouer pour mon pays et me donner à fond pour le maillot national. Le sélectionneur ne peut pas prendre tous les joueurs qui sont en Europe. Je suis prêt et j’attends juste un appel pour venir honorer le maillot national qui est au-dessus de tout. C’est sacré», confiait le Rennais.

En mars 2015, le Franco-sénégalais avait rencontré Aliou Cissé, à la fin du match amical contre le Havre, lorsqu’il était parti chercher en voiture Cheikh Mbengue. «Le coach m’a encouragé, me disant : “Il faut continuer à travailler. Ça va venir.”» Un conseil en guise d’encouragement auquel Diagne a répondu par 5 buts cette saison en Ligue 1 avec Rennes, jusqu’à cette première convocation hier. Et dans le même entretien qu’il nous avait accordé en octobre dernier, le néo «Lion» annonçait déjà la couleur, une fois qu’il mettrait les pattes dans la «Tanière». «Je suis vraiment prêt à saisir ma chance et montrer de quoi je suis capable, disait-il. Et une fois que je viendrai en Equipe nationale, je n’en sortirai pas rapidement.»

-iGFM