Burundi / Sénégal du 4 Juin: La CAF opte pour Bujumbura !

Burundi / Sénégal du 4 Juin: La CAF opte pour Bujumbura !

Partager

La guerre de Rumonge n’aura pas lieu. L’intense lobbying de la FSF a sans nul doute porté ses fruits. Burundi / Sénégal du 4 juin prochain comptant pour la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la CAN 2017 se jouera certainement à Bujumbura.

Le match contre le Sénégal, devenu important depuis que son équipe s’est repositionnée dans la course à la qualification pour gabon-2017, le Burundi cherche à mettre tous les atouts de son côté. en maximisant ses chances de remporter la victoire. Quitte à ne pas jouer franc jeu.

Comme en programmant le match à rumonge, une bourgade malfamée située à 70 kilomètres de la capitale Bujumbura et ne réunissant manifestement pas toutes les garanties pour la tenue d’une rencontre de football de dimension internationale. en tout cas, la mission envoyée par le sénégal, dès réception du courrier des dirigeants burundais disant leur volonté de programmer le match à rumonge, est convaincue du coup fourré qui se trame.

«Ce que l’on a vu là-bas dépasse l’entendement», jure Abdoulaye sow, 2ème vice-président de la FsF et membre de la délégation sénégalaise qui comptait également le sélectionneur Aliou Cissé et le directeur de la Haute compétition au ministère des sports, souleymane Boun Daouda Diop. sont indexés : la route qui rallie Bujumbura et rumonge, le stade, les hôtels et, last but not least, l’insécurité ambiante dans cette ville de province d’un pays qui baigne dans un climat social tendu. Dernièrement, bien après le retour des missionnaires sénégalais de rumonge, des grenades auraient explosé à quelques encablures du stade Ivyizigiro retenu par la Fédération burundaise pour abriter le duel entre Hirondelles et Lions le samedi 4 juin prochain.

La Fédération sénégalaise a saisi d’un courrier la CAF pour la prévenir des risques que comportait la tenue du match à rumonge. «Nous sommes déterminés à faire respecter nos droits, sans concession aucune, nous mettons la CAF devant ses responsabilités», a déclaré l’instance fédérale par la voix de son 2ème vice-président Abdoulaye sow. Cette plainte du sénégal n’a manifestement pas été considérée comme lettre morte à la CAF.

En effet, sur le site officiel de l’instance faîtière du football continental visité hier lundi, il est indiqué que le match Burundi / sénégal se jouerait au stade prince Louis rwagasore de Bujumbura. C’est d’ailleurs, chose curieuse, la seule des 18 rencontres de cette 5ème journée des éliminatoires de la CAN 2017 dont le lieu est précisé. Pour le reste (heures et arbitres), il y a la mention «à dét.» pour «à déterminer ». De là à penser que la CAF a donné une suite favorable à la requête de la FsF et désigner d’autorité Bujumbura, il n’y a qu’un pas…

-Stades