Deuxième meilleur buteur de ligue 1, avec 12 réalisations : Dame Guèye,...

Deuxième meilleur buteur de ligue 1, avec 12 réalisations : Dame Guèye, le monde à ses pieds

Partager

Deuxième meilleur buteur de Ligue 1, avec 12 réalisations, derrière Pape Ibnou Bâ, l’attaquant de la Linguère (14 buts), Dame Guèye pourrait ne pas rester encore longtemps au Sénégal. Le jeune (20 ans) canonnier de Diambars est dans le viseur d’universités américaines, mais aussi de clubs français, turcs, grecs et norvégiens.

Sa reprise acrobatique résonne encore dans les travées de Demba Diop. Le 24 avril dernier, face à l’Us Gorée, Dame Guèye a donné la victoire (3-1, 20e J.) à Diambars, d’une retournée magistrale qui est bien partie pour être le but de l’année. Un chef-d’œuvre accompli sous les yeux d’un spectateur particulier dont le sourire reflétait parfaitement le bonheur ressenti. «Je suis surtout heureux, en tant que président de la Ligue de football, parce qu’on a besoin de spectacle et de buts comme ça pour montrer qu’il y a de la qualité dans le championnat local. Mais c’est vrai que je suis doublement heureux, en tant que président de Diambars», confiait Saër Seck après le match. Ce week-end encore, le jeune attaquant a assuré les trois points au club de Saly, en marquant face au Stade de Mbour (2-1, 21e J.). Sa 12e réalisation de la saison qui maintient le centre de formation à la 2e place en Ligue 1, à cinq journées de la fin du Championnat.

A bientôt 21 ans (il les aura le 12 août prochain), le natif de Tivaouane ressent «énormément de plaisir d’avoir marqué ce but», «fruit du travail à l’entraînement». «Cela va me donner davantage de confiance pour le reste de la saison. Je vais continuer à bosser, parce que mon objectif est d’aider mon équipe à aller le plus loin possible.» De quoi réjouir le président de l’institut Diambars qui ne tarit pas d’éloges à l’endroit du joueur. «Il est en train de franchir un palier, dit Saër Seck. Dans nos tablettes, c’était un excentré, avec les départs de Simon Diédhiou, Ousseynou Boye, mais aussi de celui qui devait les remplacer, Macky Diop que le public sénégalais ne connaît pas et qui est au Dynamo Zagreb. Nous avons souhaité travailler avec Dame qui avait quand même un certain nombre de prédispositions.»

Une première cape avec le Sénégal face au Mexique

Devenu plus régulier dans la phase retour du Championnat, le protégé de Boubacar Gadiaga a vu ses performances récompensées par une première sélection avec l’Équipe nationale locale qui avait affronté et perdu (0-2) devant le Mexique aux États-Unis, le 11 février dernier à Miami (États-Unis). Et comme pour ce match joué loin des terres sénégalaises, le jeunot rêve d’aller monnayer ses talents à l’étranger et se faire un nom au soleil des meilleurs. «C’est le rêve de tout joueur et j’espère trouver quelque chose d’ici à la fin de la saison». Un rêve qui pourrait se réaliser, selon Saër Seck qui «pense que s’il continue et confirme sa bonne saison, il ne fera pas de vieux os dans le championnat du Sénégal.»

Bachelier et étudiant de l’Institut supérieur de management (Ism) de Mbour où il est en première année, Dame Guèye a aussi «un profil scolaire extrêmement intéressant» et son nom commence à se murmurer de l’autre côté de l’Atlantique. «Il intéresse des universités américaines, mais aussi des clubs professionnels en Europe, renseigne Saër Seck. On espère qu’il va continuer dans sa lancée, qu’il franchira d’autres paliers et deviendra un grand joueur. C’est tout le mal que je lui souhaite.» «Bien éduqué, à l’écoute, généreux dans l’effort et coéquipier modèle qui a envie de progresser», le jeune attaquant intéresse aussi «quelques clubs français, turcs, grecs, norvégiens». «Il y a un peu de tout», ajoute le patron de Diambars qui, tout de même, avertit : «Il faut qu’il reste calme et froid dans sa tête, en sachant qu’il ne faut pas brûler les paliers, faire un bon choix d’un club où il pourra développer ses qualités, parce qu’un attaquant a besoin d’être sur le terrain pour progresser et franchir des paliers.»

-iGFM