Can 2017: La coupure internationale est salutaire avant le match du 4...

Can 2017: La coupure internationale est salutaire avant le match du 4 juin (Spécialiste)

Partager

La coupure devant intervenir entre la fin des championnats européens prévue à la mi-mai et le match devant opposer l’équipe nationale du Sénégal à celle du Burundi « est une très bonne chose » pour les Lions, a expliqué à l’APS leur ancien préparateur physique, Ibou Diatta.

C’est d’autant plus bénéfique que les « Lions auront l’occasion de se reposer avant d’entrer de plain pied de cette rencontre éliminatoire de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue le 4 juin prochain », a indiqué Ibou Diatta.


« Ce repos d’une semaine sera la bienvenue pour la plupart des joueurs sénégalais qui ont eu un championnat long », a expliqué l’actuel responsable de la préparation physique au Jaraaf de Dakar.


« Nos joueurs ont eu un championnat très long et éprouvant et la coupure ne sera que d’une semaine, ils vont pouvoir reprendre sans grand souci », a-t-il expliqué donnant l’exemple de Sadio Mané à Southampton (élite anglaise).


« Pendant plusieurs matchs, il était sur le banc et n’entrait pas en jeu et vous voyez ces dernières semaines, il a bien repris parce qu’à mon avis, il s’est bien reposé », a-t-il analysé estimant que les professionnels auront besoin de couper un peu avant de reprendre quelques jours après.


« A ce niveau, il ne peut pas y avoir de problème, ils vont reprendre après très doucement et monter en puissance au fur et à mesure », a dit le spécialiste de la préparation formé à Dijon (France).


Avant le match Burundi-Sénégal prévu le 4 juin comptant pour la 5-ème journée des éliminatoires de la CAN 2017, les Lions ont prévu de jouer un match amical contre le Rwanda à Kigali, le 28 mai.


Leader de son groupe avec 12 points (+6), le Sénégal jouera avec une équipe du Burundi pas totalement éliminée de la course à la qualification à Gabon 2017.


Si le Sénégal est à la quête d’un point pour empocher son billet, le Burundi aura, quant à lui, besoin de gagner ses deux derniers matchs qualificatifs pour espérer faire partie des deux meilleurs deuxièmes des éliminatoires de la CAN 2017.


En plus des vainqueurs des poules, les deux meilleurs seront présents à Gabon 2017.

-APS