Cheikh Fall, coach As Douanes – «C’est le titre de champion qui...

Cheikh Fall, coach As Douanes – «C’est le titre de champion qui m’intéresse et non le départ de Karim Séga Diouf»

Partager

Nommé il y a deux semaines pour remplacer Karim Séga Diouf sur le banc de l’As Douanes (Ligue 1), Cheikh Fall est brièvement revenu sur l’éviction de son prédécesseur à travers cet entretien qu’il nous accordé. L’actuel entraîneur des Gabelous a également évoqué la mauvaise passe que traverse son équipe ainsi que son défi.

Coach, comment se passent les entraînements depuis votre nomination à la tête de l’équipe ?

Les joueurs ont bien répondu à l’entraînement de ce mercredi. D’ailleurs, ils répondent bien à tous les entraînements. Il n’y a pas eu une préparation particulière depuis ma prise de fonction. Nous avons une philosophie et continuons à travailler là-dessus, c’est-à-dire, la possession du ballon et le pressing. Il y a aussi une forte ambiance dans le groupe malgré notre mauvaise passe. Ils sont toujours concentrés et sereins tout en sachant ce qui nous attend.

Justement, cette ambiance est-elle devenue la même avant cette mauvaise passe ?

Oui. Les joueurs n’ont jamais eu la tête ailleurs. Ils savent que seule la concentration pourrait les aider à se reprendre. Donc, l’ambiance est forcément un atout essentiel dans un groupe parce qu’elle permet à tout un chacun de ne pas être frustré. Il faut qu’on se retrouve tous sur l’essentiel qu’est le travail.

Donc, vous voulez dire que vos joueurs n’ont pas perdu de confiance ?

C’est loin de là. Au contraire, les joueurs sont très motivés pour reprendre la compétition. On s’entraîne pour compétir et on joint l’utile à l’agréable. Les joueurs sont très déterminés et ils ne sont pas crispés pour réaliser ce que l’on veut. On a eu des revers, mais on n’a pas été ridicules sur le terrain. Je peux dire qu’on a peut-être manqué de chance de faire ce que l’on veut faire, mais là, on continue bien le travail. Nous ne sommes pas du tout inquiets, nous croyons en nous et je sais que les efforts ne seront pas vains s’il plait à Dieu.

Ce manque d’efficacité reflète-t-il le niveau de vos attaquants ?

On a eu des occasions de but qu’on n’a pas concrétisées. C’est ce que nous vivons tous les jours, mais moi, je mets tout dans le contexte du football. Parfois, on peut faire de bons matchs et ne pas arriver à gagner, c’est la lecture que je peux faire sur notre mauvaise passe. Mais, il faut reconnaitre qu’on manque d’efficacité et si une équipe qui veut gagner, doit marquer des buts, au cas contraire, elle ne pourra pas gagner. C’est ce qui nous arrive actuellement. Mais, je crois en mes joueurs et je sais qu’ils vont se reprendre très vite.

Peut-on dire que l’As Douanes est toujours orphelin de Sory Keïta ?

Vous savez, l’année dernière, Sory avait inscrit 6 ou 7 buts et cette saison, Douada Guèye en a marqué 7. C’est vrai qu’on avait besoin de lui, mais avec sa carrière, il devait voyager et je pense qu’on doit faire sans lui puisqu’il n’est plus là.

A six journées de la fin, vous êtes deuxièmes à deux points du podium. Il semble que le titre est encore jouable ?

Il faut parler de titre aussi parce que nous sommes à trois points du leader. Nous visons toujours le championnat même s’il reste six journées, mais il faut aller le chercher. Il faut le faire parce qu’il y a 18 points à prendre et tout est possible. Mais, avant tout, il faut assurer le maintien. On va travailler pour gagner ces matchs là.

Vous allez vous rendre à Saint-Louis pour affronter la Linguère, une des équipes en forme du moment. Etes-vous conscients de la lourde tâche qui vous attend ce week-end ?

Toutes les équipes sont bonnes. Il y a des moments où nous étions dans une bonne dynamique, donc c’est ça le football. Chaque chose a un début et une fin. La Linguère est en train de faire de très bons résultats et je les félicite par rapport à ça. Le match sera comme les autres et l’objectif sera d’avoir un résultat positif. La victoire ou le nul.

Parlons de votre ex-collaborateur, Karim Séga Diouf évincé après (0-4) face au Casa Sports. Qu’avez-vous retenu de lui ?

Dans la vie que ce soit chez un enfant ou un grand, chaque jour on apprend. C’est ce qui nous permet d’avancer. Donc, avec Karim Séga, je préfère ne pas trop commenter sur ça même si je le reconnais. On a eu à travailler ensemble et à gagner des titres.

Depuis qu’il a quitté son poste, vous l’avez eu au téléphone ?

Très sincèrement, je préfère ne pas en parler parce que c’est mon travail qui m’intéresse.

Mais, en tant que son successeur, quel est votre défi ?

C’est gagner des titres et aller le plus loin possible même s’il ne reste que le championnat. Vous savez que nous ne sommes plus en course pour les coupes du Sénégal et de la Ligue. Mais, il faut que vous sachiez que ma carrière ne vient pas de commencer, j’ai eu à entraîner des équipes avant Douanes. Donc, en tant qu’entraîneur, je vise loin.

-iGFM