ALFRED NDIAYE ET SALIF SANÉ : Les oubliés de la Tanière

ALFRED NDIAYE ET SALIF SANÉ : Les oubliés de la Tanière

Partager

Réguliers en clubs où ils sont titulaires avec le Bétis Séville et Hanovre, Alfred Ndiaye et Sané sont écartés de l’équipe nationale du Sénégal. Les deux milieux internationaux sénégalais ne font plus partie des listes d’Aliou Cissé depuis plusieurs rencontres

Sélectionné pour la première fois avec les Lions lors du match amical disputé à paris contre la Zambie, le 14 août 2013, Alfred Ndiaye est loin d’avoir acquis un statut de cadre en équipe nationale. Déjà boqué par la rude concurrence au milieu du terrain du temps où Alain Giresse était le coach des Lions, le jeune international peine à se faire une place avec Aliou Cissé. pourtant, l’ancien capitaine du Sénégal a toujours coché son nom sur les listes qu’il a publiées. Sélectionné lors des deux matchs amicaux de mars 2015 contre le Ghana (2-1) et Le Havre  (2-1), le joueur du Bétis Séville n’avait pas été aligné. Il en sera de même face au Burundi (13 juin, 3-1) et à la Namibie (5 sept 2015, 2-0), à l’occasion des deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2017.

Face aux Warriors, Alfred n’avait pu répondre à la convocation après avoir été blessé lors d’une rencontre de Liga espagnole contre le Real Madrid. Il avait aussi raté le Challenge Mandela disputé 3 jours plus tard face à l’Afrique du Sud (1-0). pour le remplacer, Aliou Cissé avait fait appel au pensionnaire d’Eupen en Belgique : Diawandou Diagne. Le milieu de 26 ans sera encore appelé face à l’Algérie (1-0), le 13 octobre 2015, sans prendre part à la rencontre. Depuis, l’ancien joueur de Nancy n’a plus honoré de sélection en équipe nationale. Après avoir raté la double confrontation face à Madagascar, en préliminaires du Mondial 2018, pour cause de blessure, il n’a pas été convoqué pour les deux matchs contre le Niger (mars 2016), en éliminatoires de la CAN 2017. Avec la rude concurrence qui sévit dans l’entrejeu des Lions, le Sévillan aura de la peine à s’imposer. D’autant plus qu’Aliou Cissé a placé sa confiance en Cheikhou Kouyaté et Idrissa Gana Guèye, un duo qui effectue de bonnes prestations en sélection. Cheikh Ndoye, auteur d’une bonne saison avec Angers, semble aussi avoir une grosse avance sur Alfred Ndiaye qui est pourtant l’un des Sénégalais les plus réguliers en club. Depuis le début de la saison, il a disputé 31 rencontres de Liga espagnole et inscrit 2 buts.

Comme Alfred Ndiaye, Salif Sané fait également les frais de la concurrence au milieu de terrain des Lions. Le joueur de Hanovre, en Bundesliga allemande, a aussi longtemps fait partie des listes d’Aliou Cissé avant de disparaître des radars. Le petit frère de Lamine Sané figurait dans le groupe des Lions contre le Ghana, Le Havre, le Burundi et la Namibie. pour cette dernière rencontre, lors du regroupement de l’équipe nationale à paris, les relations entre l’ancien Bordelais et Aliou Cissé se seraient détériorées comme l’écrivait Stades dans son édition du 2 octobre 2015.

Souffrant d’une enflure du genou contractée en club, Salif Sané aurait fait le déplacement pour faire constater sa blessure par le staff médical, mais ne jugeait pas nécessaire d’accompagner l’équipe à Windhoek. Ce qui n’agréait pas Aliou Cissé, qui souhaitait que Salif, au même titre que Mame Biram Diouf qui souffrait des adducteurs, soit du voyage. Faisant fi de la volonté du coach, Salif Sané avait tenu à retourner en club pour profiter de la trêve hivernale et se soigner. Depuis ce match face à la Namibie, le milieu de 25 ans n’a plus reçu de convocation en équipe nationale. Il ratera ainsi les rencontres face à l’Algérie, Madagascar et au Niger.  pourtant, au même titre qu’Alfred Ndiaye, Salif Sané est l’un des Lions les plus compétitifs en club. Le jeune frère de Lamine a joué 28 matchs et inscrit 2 buts en Bundesliga avec Hanovre. Une régularité pas encore suffisante aux yeux de Cissé pour retrouver la Tanière.

-STADES