Trois défaites d’affilée en Ligue 1, éliminée des deux coupes, entraîneur limogé...

Trois défaites d’affilée en Ligue 1, éliminée des deux coupes, entraîneur limogé : L’As Douanes à la frontière de la crise

Partager

Avec cinq matches sans victoire dont trois défaites successives en Ligue 1, déjà éliminée des deux coupes, l’As Douanes traverse une période difficile, même si chez le champion en titre, on refuse de parler de «crise».

Trois défaites d’affilée, sept buts encaissés, un seul marqué. En l’espace de deux semaines, l’As Douanes a presque tout perdu, dont un entraîneur, Karim Séga Diouf qui a fait les frais du lourd et cuisant revers à Ziguinchor, devant le Casa Sport (4-0, 18e J.). Tenants du titre et champions à mi-parcours, mais déjà éliminés des coupes du Sénégal et de la Ligue, les Gabelous ont peut-être aussi dit adieu à leur couronne, après la défaite de samedi, face à Guédiawaye Fc (0-1). Énième déconvenue qui pourrait semer le malaise dans les rangs de l’équipe qui vient d’enregistrer un cinquième match sans victoire. Son dernier succès remonte au 18 mars dernier, aux dépens de l’Us Gorée (1-0, 15e journée). Soit plus d’un mois sans succès ! Mais au sein du club, on refuse de parler de crise. «Il n’y a pas de crise, c’est le football», estime son nouvel entraîneur, Cheikh Tahirou Fall qui tente d’expliquer la défaite. «Nous étions venus pour gagner, malheureusement, on a pris un carton rouge dès la 10e minute (expulsion du défenseur Youssoupha Konaté, ndlr), plus un pénalty. Après, ce n’était plus évident. Malgré cela, nous avons su tenir la balle et nous créer des occasions, mais nous n’avons pas su les concrétiser.»

Cheikh Tahirou Fall, Coach des Gabelous : «C’est encore jouable»

Mais si celui qui est passé du statut de préparateur physique à celui de coach assure que la situation n’est pas alarmante, les résultats ne rassurent pas. Pour une formation qui avait, il y a quelques mois, des ambitions africaines, avant d’être freinée, en tour préliminaire de la Ligue des champions, par le club guinéen d’Horoya Ac (0-0 à l’aller à Mbour et 5-0 au retour à Conakry), le bilan est peu flatteur. «C’est difficile, mais le travail continue, dit-il. C’est le football, il ne faut jamais lâcher. On continue le travail et à motiver les joueurs.» Parmi ces derniers, il y a le capitaine qui fait figure d’ancien du club et joueur le plus expérimenté de l’effectif. «Nous sommes l’équipe à battre», estime Ass Ndoye qui reconnaît tout de même, les difficultés du moment, mais ne tire pas la sonnette d’alarme. «Depuis notre élimination en Ligue des champions, ça ne va pas bien pour l’équipe et il y a eu le changement d’entraîneur. Mais ça arrive dans le football et ça va passer. Nous ne sommes pas inquiets. Il y a toujours l’esprit de gagneur dans l’équipe.» Une mentalité de vainqueur qui anime aussi son entraîneur qui parle d’«un passage à vide» et espère des lendemains meilleurs. «Il reste six matches et on va continuer le travail sans jamais baisser les bras. On va revenir», assure Cheikh Fall. Jusqu’à gagner le Championnat ? «Pourquoi pas. C’est encore jouable», réplique-t-il.

Ass Ndoye, capitaine : «On n’a plus droit à l’erreur»

En leader d’équipe et armé de confiance, Ass Ndoye annonce la fin de la traversée du désert. «On a perdu 4-0 contre le Casa Sport, 2-1 devant Niary-Tally et cette fois-ci, 1-0 face à Guédiawaye. Maintenant, je crois que c’est fini avec les défaites. C’est le moment de se réveiller. On n’a plus droit à l’erreur. Il reste 6 matches et il faut les jouer pour les gagner. Il y a encore 18 points à prendre et il faut faire le maximum pour en engranger le plus possible.» Et s’il affirme que l’objectif reste d’abord le maintien», le défenseur ne s’avoue pas vaincu avant la fin du Championnat. «Nous n’avons pas encore perdu la course, nous sommes parmi les trois premiers (5e, 27 pts à égalité avec le leader Casa Sport,ndlr). Il faut continuer le travail et ça va venir. La saison n’est pas encore finie et nous ferons tout pour aller au bout.» Mais il ne se fait trop d’illusions non plus et déclare : «Si on termine sur le podium, ce sera bien.»

Mission périlleuse à Saint-Louis devant la Linguère (21e J.)

Mais une nouvelle défaite lors de la 21e journée pourrait installer la crise à l’As Douanes qui n’est pas non plus gâtée par le calendrier, avec un prochain déplacement dans le Nord, pour défier la Linguère qui n’a pas encore perdu dans cette phase retour du Championnat, avec 3 nuls et 4 victoires. Et quand on sait que les Saint-louisiens viennent d’infliger un cinglant 4-1 au Casa Sport et de surcroît à Ziguinchor, on se dit que les Douaniers vont vers une mission périlleuse.

-iGFM