Korona Kielce- Djibril Diaw : « Sans m’avoir vu jouer, certains m’ont...

Korona Kielce- Djibril Diaw : « Sans m’avoir vu jouer, certains m’ont comparé à la pire recrue de l’histoire du club »

Partager

International U23, Pape Djibril Diaw a fait partie de l’épopée victorieuse des Jeux Africains 2015 de Brazzaville qui a permis au football sénégalais de décrocher son premier titre. Après six mois passés en Belgique, le défenseur central évolue désormais en Pologne où il a très vite gagné ses galons de titulaire au sein du Korona Kielce.

Après une demi-saison en Belgique, tu as débarqué en Pologne cet hiver. Pourquoi ce départ ?

A la base ce n’était pas prévu de quitter l’ASV Geel après 6mois. Maintenant le bon dieu m’a donné l’opportunité d’aller dans un plus grand club, dans un championnat plus relevé parce qu’en Belgique j’étais en 2e division. Désormais je suis en 1ère division polonaise et ça se passe très bien pour le moment.

Comment s’est fait le choix de cette destination ?

Cela s’est fait assez naturellement. Toutes les parties étaient d’accord, donc il n’y a pas eu de problème. Et comme je le disais, là c’est la 1ère division donc sportivement c’est une progression en 6 mois.

Comment se passe ton expérience au Korona Kielce? L’adaptation s’est-elle bien faite ?

Ici à kielce j’ai été bien accueilli et à part la langue, parler le polonais qui est une langue assez difficile, je n’ai pas de problème d’adaptation. Comme on dit, le foot est un langage universel.

« Les Jeux Africains seront à jamais gravés dans ma mémoire. »

Depuis ton arrivée, l’équipe encaisse moins de buts et surtout est remontée au classement. La presse polonaise parle de toi en évoquant « une des meilleures recrues du mercato », qu’est-ce que cela te fait d’entendre de tels éloges ?

Forcément ça fait toujours plaisir que la presse polonaise parle de moi en bien et c’est une grande satisfaction parce qu’au début ce n’était pas évident. Personne ne me connaissait et beaucoup, sans même m’avoir vu jouer, me comparaient à un Ivoirien, un certain Ouattara considéré comme la pire recrue de l’histoire du club. Mais après quelques matchs on m’a comparé à un autre Ouattara, Burkinabé celui-là et considéré comme un des meilleurs défenseurs qu’a connu ce championnat. C’est assez réconfortant et plutôt bon signe par rapport à mes prestations.

IMG_20160426_145945

Après les Jeux Africains gagnés à Brazzaville, peut-on dire que tu es dans la meilleure période de ta jeune carrière ?

Je pense que les Jeux Africains seront à jamais gravés dans ma mémoire ! C’était ma première compétition internationale et en plus de représenter le Sénégal, parce que porter le maillot de son pays est un privilège et un honneur pour tout footballeur, on a réussi à remporter la médaille d’Or et inscrire notre nom dans les anales du football sénégalais ! Depuis le temps que le pays attendait d’avoir enfin un titre… Cela restera un des meilleurs moments de ma vie.

« je pense que je vais avoir du mal à regarder les matchs pendant les JO. »

Cela dit il y a eu la déception de la CAN U23 en décembre. Le Sénégal était très bien parti avant de s’écrouler. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Personne ne peux l’expliquer… Personnellement je mets notre prestation finale sur le compte de la malchance parce que c’est Dieu qui décide et tout ce qu’il fait nous devons l’accepter. On a eu tellement d’occasions de gagner les deux matches décisifs. Entre nous, les joueurs, on voulait tellement faire plaisir au peuple sénégalais qui n’a cessé de nous soutenir. C’était notre rêve de donner ce cadeau aux supporters et faire comme la génération qui est allée aux JO 2012. Ça ne c’est pas fait, maintenant on espère avoir l’opportunité de gagner d’autres trophées pour l’équipe nationale à l’avenir et faire plaisir aux fans qui nous soutiennent.

A titre personnel comment as-tu vécu cette 4e place ?

J’étais inconsolable au début. J’avais du mal à réaliser parce qu’on était si près du but… Après j’ai pris cette 4e place avec philosophie et je me suis dit qu’il devait en être ainsi. Mais je pense que je vais avoir du mal à regarder les matchs pendant les JO.

Ne pas aller aux JO 2016 est-ce ta plus grosse déception de la saison ?

Oui, clairement.

Pour cette fin de saison, quels sont tes objectifs ?

D’abord de continuer à progresser de jour en jour et continuer à bien jouer comme je le fais actuellement pour aider mon équipe du mieux que je peux. On est sur une bonne dynamique actuellement avec le Korona Kielce. On ne perd plus de matchs. On veut continuer cette série sans défaites.

-Galsenfoot.com (Avec Stad’Afric)