Partager

Relégué avec Aston Villa en Championship (Deuxième division anglaise), Idrissa Gana Guèye est bien parti pour rester en Premier League, grâce à une très bonne première saison, avec de solides performances individuelles aux côtés de Ngolo Kanté, la référence à son poste cette saison dans l’élite anglaise.

Un rêve transformé en cauchemar. Battu (1-0) samedi à Old Trafford par Manchester United, Aston d’Idrissa Gana Guèye a été officiellement relégué en Deuxième division anglaise. Après 34 journées de Premier League, les Villans (20e, 16 points) ne peuvent plus combler leur retard de 15 longueurs sur Norwich (17e, 31 pts), premier non relégable. Malgré tout le milieu de terrain sénégalais a de fortes chances de ne pas suivre son club en Championship. Auteur d’une très bonne saison qui contraste avec les difficultés de l’équipe de cœur du Prince Harry, l’ancien joueur de Lille pourrait rebondir dans un autre club et rester dans l’élite anglaise. «Si on regarde ses statistiques, il a fait une bonne saison», analyse son formateur à Diambars. Boubacar Gadiaga ajoute : «Quant au classement de l’équipe, il n’est pas bon. Il ne peut pas tenir l’équipe tout seul. Mais ses performances vont peut-être lui permettre de trouver rapidement un point de chute.» «Il s’est bien adapté là-bas et il faut espérer qu’il trouve quelque chose pour rebondir plus vite ailleurs et gagner une place dans un club beaucoup plus équilibré que Aston Villa», poursuit le coach de l’institut de formation de Saly. Et si le milieu de 26 ans venait à quitter le club de Birmingham, Gadiaga le verrait bien rester en Premier League. «L’Angleterre est une bonne pige, même s’il y a d’autres clubs européens qui s’intéressent à lui. Il peut trouver un bon club là-bas. Il est bon avec Aston Villa et avec l’Equipe nationale et je pense qu’il a des chances de décrocher quelque chose ; c’est ce qu’on lui souhaite.» Un souhait qui pourrait vite être exaucé, d’après l’agent du joueur, qui estime que celui-ci «a démontré tout au long de la saison qu’il avait largement le niveau de la Premier League». Dans un entretien récent avec l’Agence de presse sénégalaise, Thierno Seydi s’est montré confiant quant à l’avenir de son protégé en Angleterre. «La séparation sera dans l’ordre logique entre Idrissa Gana Guèye et Aston Villa. En gentlemen et en personnes responsables, les gens trouveront à coup sûr un accord.» Le Sénégalais, qui collabore aussi avec Didier Drogba, a confirmé les pourparlers : «ce sera très certainement un autre club de Premier League ou en Bundesliga». Et, en vue d’un probable deal dans un futur très proche, il a aussi parlé «d’offres qui commencent à tomber, vu de la situation du club. Qui est conscient qu’il est peut-être dans son intérêt de le laisser partir. Il demeure l’une des meilleures recrues de ce club.» Parmi les écuries intéressées, on parle de l’Olympique de Marseille et de Southampton.

Boubacar Gadiaga : «Le plus important, c’était de débarquer en Angleterre»

Priorité de l’OM sous l’ère Bielsa, Gana avait préféré regarder de l’autre côté de la Manche, à Birmingham, où il y avait une meilleure offre financière, pour lui et pour Lille. Transféré pour plus de 6 milliards FCFA (9 millions d’euros), il paraphait le 10 juillet 2015 un bail de 4 ans (jusqu’au 30 juin 2019) et expliquait alors sa décision. «Ma préférence a toujours porté sur l’Angleterre. Je ne l’ai jamais caché quand j’ai parlé avec eux (Marseille). Je le dis sans dénigrer l’OM, qui est un grand club et qui pouvait aussi être un bon tremplin. S’ils m’avaient appelé l’année dernière, j’y serais allé sans hésiter. Mais là, j’avais le choix et j’ai pris un an d’expérience. J’avais envie de changer d’air. Le plus important, c’était de débarquer en Angleterre, pour ma progression et pour viser des grands clubs plus tard. C’est un championnat qui devrait me convenir parfaitement. Le box to box, c’est mon style. Je pense y prendre du plaisir».

En rejoignant Aston Villa, club habitué à jouer le maintien depuis plusieurs saisons, le natif de la Médina espérait sans doute un meilleur sort. Mais à côté du risque, il y avait aussi un beau challenge. «Ce n’était pas un mauvais choix, défend son ancien coach. Je pense que c’était un choix graduel. Il faut évoluer étape par étape. Aston Villa avait des ambitions de jouer entre la 10e et la 15e place, malheureusement, la mayonnaise n’a pas pris.» Il n’empêche, le coach ne s’inquiète pas pour son ancien joueur, avec qui il «échange et parle beaucoup. C’est quelqu’un de très professionnel, qui sait où il va et on prie pour qu’il ait une très bonne destination avant la fin de la saison ou pendant le prochain mercato.»

«Si Gana était à Leicester, il serait beaucoup plus rayonnant»

Mais en dépit de la relégation d’Aston Villa, Idrissa Gana Guèye s’est déjà fait un nom en Angleterre. Malgré sa taille (1,74 m) que certains voyaient comme un handicap dans la rugueuse Premier League, avec Ngolo Kanté (1, 69 m), il est parmi les joueurs qui taclent le plus et interceptent le plus grand nombre de ballons dans les cinq grands championnats européens. Avec une moyenne de 4,4 interceptions par match, il devance dans ce domaine le milieu de Leicester, qui en est à 4,1 par rencontre. Par contre, au niveau des tacles, il arrive en deuxième position, avec 4,2 derrière Ngolo et ses 4,5 par match. «Ils ont le même profil, sauf que pour Ngolo, son équipe gagne et il a le temps de se projeter devant, analyse Gadiaga. Je pense que la différence se joue dans les performances de leurs équipes respectives. Gana est dans une équipe qui défend, parce qu’elle jouait le maintien. Mais s’il était à Leicester, il serait beaucoup plus rayonnant.»