Partager

Vainqueur de la Coupe du Sénégal avec l’As Pikine en 2014 et celle de Jordanie en 2015, Mame Balla Diop (23 ans) qui évolue à Oman, est en passe de devenir l’un des rares joueurs à avoir remporté trois coupes nationales dans trois pays différents.

Un chasseur de coupes ! Vainqueur de la Coupe du Sénégal en 2014 face à l’Olympique de Ngor après prolongations (2-1) et celle de Jordanie en 2015 (Al-Faisaly), Mame Balla Diop est en passe d’accrocher un troisième trophée national dans un pays différent. Arrivé à Al Khaboorah cette saison, il s’est qualifié dimanche passé, devant Al Salalah, pour la finale de la Coupe d’Oman prévue le 30 avril prochain. Un challenge que l’ancien pilier du club de la banlieue rêve de relever pour ajouter une nouvelle page à son palmarès. «Comme dit l’adage, il n’y a jamais deux sans trois. Mon ambition est de remporter une coupe dans trois pays différents. Beaucoup de joueurs ne l’ont pas réussi. Je suis hyper motivé pour gagner une troisième coupe nationale dans un pays différent», assure le joueur de 23 ans, un élément important pour l’As Pikine, l’année du doublé Championnat et Coupe du Sénégal, il y a deux saisons. Durant la saison 2014-2015, il avait disputé l’ensemble des 26 matches et les rencontres de Coupe du Sénégal qui avaient abouti au doublé.

Des connexions à Dubaï

Et comme à Pikine, le Rufisquois s’est révélé comme un pion essentiel pour son nouveau club. Sur les 24 rencontres de Championnat, il en a disputé 23. Le seul match qu’il n’a pas joué, c’est parce qu’il était suspendu pour cumul de cartons. Mieux, en plus d’être un défenseur, il lui arrive aussi de muer en buteur et distilleur de ballons, d’où ses 2 buts et 2 passes décisives. Des performances qui lui ont permis de figurer dans l’équipe type de la phase aller du Championnat d’Oman. «Chaque année, j’essaie d’aller de l’avant», confie le Sénégalais qui a déjà tapé dans l’œil des plus grands clubs omanais, voire au-delà du Sultanat. «L’équipe championne en titre et qui a disputé la Ligue des champions asiatique m’a déjà contacté, dit-il. J’ai aussi des offres venant des Émirats et particulièrement de Dubaï. Mais pour le moment, j’essaie de me concentrer sur la finale.»

Sélectionné en Equipe nationale A’

Passé par toutes les Sélections nationales jeunes, le joueur polyvalent a fait toutes ses classes au Sénégal. Présélectionné une première fois chez les moins de 17 ans (2007/2008), il n’avait pu prendre part aux éliminatoires de la Can de la catégorie, à cause d’une blessure. En 2011, il manque aussi le premier Championnat d’Afrique U-23 au Maroc, alors qu’avec Mamadou Touré Thiam, l’ancien de Touré Kunda (Mbour Petite Côte), ils avaient marqué face à l’Algérie (2-1), les buts de la campagne qui y avaient mené les Olympiques. Dans ce sillage, il avait été sélectionné avec l’Equipe nationale A’ lors des deux matches amicaux perdus contre le Pérou (0-1) et la Colombie (0-2) en juillet 2011. Et en espérant peut-être la sélection A, l’ancien Pikinois s’arme de patience. «Je reste dans mon coin et continue à travailler, le reste revient à la Fédération et au sélectionneur.» En attendant, Mame Balla rêve d’un nouveau sacre qui pourrait faire de lui un prince d’Arabie.