Partager

Auteur de trois buts en trois matches successifs avec l’Espanyol de Barcelone, Pape Kouly Diop est assurément l’un des Lions les plus en vus en ce moment dans les championnats européens. Une vraie rédemption.

Il n’y a qu’à le voir avant hier à l’occasion de la 32e journée de Liga que son équipe, Espanyol de Barcelone, a joué contre Athlético Madrid pour se rendre compte Pape Kouly Diop est dans une bonne période. Malgré la défaite de son équipe, le sénégalais a livré, au plan individuel, une prestation de haute facture. Et cela dure depuis trois journées du championnat espagnol. Kouly se révéle tout simplement comme l’un des tout meilleurs à son poste de relayeur. S’acquittant à merveille de ses tâches défensives, le milieu de terrain d’Espanyol marque désormais.

Certes son équipe a concédé la défaite face à Athletico Madrid, mais Pape Kouly a tiré son épingle du jeu. Contrairement à Levante où il a évolué avant de déposer ses baluchons en Catalogne, le Mbourois a pris d’autres dimensions même si son début de saison a été quelque peu plombé par une blessure. Depuis quelques temps, l’ancien joueur du Racing Santander affiche une belle forme physique et un volume de jeu au dessus de la moyenne.

Depuis son arrivée sur le banc des Lions, Aliou Cissé s’appuie sur le duo Cheikhou kouyaté – Gana Gueye avec Mouhamed DIamé ou Cheikh Ndoye pour animer le secteur médian. Malgré tout, le jeu produit par les Lions ne convainc pas les observateurs et d’aucuns estiment que seul Pape Kouly Diop manque à l’animation. Le mbourois prouve qu’il n’est plus le joueur d’une seule zone. Capable de jouer en meneur, dans une position aux attaquants, Kouly peut également occuper les couloirs. Il a cette faculté d’adaptation au déplacement de ses coéquipiers et sait se servir de sa qualité de passes, sans oublier ses aptitudes dans les coups de pied arrêtés. Il était le tireur attitré des coups de pied arrêtés des Lions coachés par Alain Giresse.