PARTAGER

Après Diao Baldé Keita, un autre Hispano-sénégalais s’intéresse à la Tanière : Mamadou Tounkara (20 ans). Dans un français approximatif le sociétaire de la Lazio Rome, natif de Blanes (Espagne) et formé à la Masia du FC Barcelone, se dit prêt à porter les couleurs du Sénégal. 

Tounkara, suivez-vous l’évolution de l’équipe nationale du Sénégal ?

Je suis Sénégalais et je supporte notre équipe nationale. C’est vrai que je suis binational, mais j’ai déjà discuté avec toute ma famille. Je suis prêt à venir défendre les couleurs de mon pays. Je suis très content des prestations de l’équipe nationale. Ma famille aussi a bien salué ma décision de jouer pour notre pays. Il n’y a pas de question à se poser. Quand on vous appelle pour défendre les couleurs nationales, vous ne devez pas mettre de condition. Le Sénégal est dans un petit coin de ma tête.

Avez-vous déjà discuté avec les dirigeants ?

Oui bien sûr. On m’avait déjà appelé. Si je ne me trompe pas, c’est Aliou Cissé lui-même qui m’avait appelé. Mais, je ne pouvais pas venir parce que j’avais un problème de passeport. Il faut repartir jusqu’à Madrid pour gérer ça. C’est pourquoi je ne suis pas venu en sélection.

Donc, vous êtes bloqué par un problème de passeport ?

Oui c’est ça. Ça fait longtemps que je n’ai plus de passeport sénégalais. J’ai deux passeports, celui d’Espagne et celui du Sénégal. C’est vraiment dommage parce que je voulais être là.

Concrètement, qu’est-ce que les dirigeants sénégalais vous ont dit ?

Ils m’ont dit que le Sénégal s’intéresse à moi. C’était avant la dernière CAN U20 et le Mondial de la même catégorie. Je pense qu’ils avaient envie de me prendre pour ces compétitions. J’ai par la suite envoyé mon passeport pour qu’ils comprennent qu’il avait expiré. Après, il n’y a pas eu de suite.

Que ressentez-vous en voyant les Lions jouer ?

Rien de particulier à part avoir l’envie de porter ce maillot. Et pour moi, l’équipe nationale du Sénégal est le top. Comme je l’ai dit, je suis vraiment prêt à y venir.

Ne craignez vous pas la concurrence avec le monde qu’il y a sur la ligne offensive ?

Non pas du tout. Je joue tantôt comme attaquant de pointe, tantôt comme excentré. Je sais qu’il y a beaucoup de joueurs au Sénégal, moi aussi je suis un joueur qui doit progresser. C’est dans ce sens que je veux saisir ma chance si on me la donne.

Pourquoi on ne vous voit pas souvent sur les feuilles de matchs de la Lazio Rome ?

J’ai eu une blessure en un moment. Mais depuis quelque temps, je suis en prêt à Salerno, la deuxième équipe de la Lazio Rome. Là-bas, j’ai un bon temps de jeu.

Quelle appréciation faîtes-vous de la venue de Diao Baldé Keita au Sénégal ?

Diao Baldé a été bien accueilli au Sénégal. J’ai bien aimé cela. D’ailleurs, on a parlé tous les deux. Il est content de ce qu’il a vu au Sénégal. Vraiment, il n’y a rien à dire quand il s’agit de la sélection. Toute la famille est derrière vous pour vous soutenir et moi je veux vraiment vivre ces moments forts qui sont importants et intéressants dans la carrière d’un footballeur.

De quelle partie du Sénégal êtes-vous originaire ?

Je suis principalement de Gabou, à côté de Bakel, du même village que Souleymane Diawara. Mais ça fait longtemps que je ne suis pas parti au Sénégal. Cette année, je voulais venir avec mon papa pour découvrir, malheureusement ce n’était pas possible. Mais on verra. Depuis tout petit, à l’âge de 9 ans, je ne suis pas venu au pays.

Comments are closed.