Partager

Mame Moussa Cissé, l’entraîneur du Sénégal, estime que « le public doit être fier de cette équipe qui a fait plus que tenir tête à  l’ogre nigérian », malgré le nul (1-1) concédé vendredi par la sélection nationale féminine sénégalaise de football devant celle du Nigeria.

« On nous prédisait le pire contre cette équipe. Mais au finish, on peut dire que nous avons tenu le choc. Et je peux dire qu’un groupe est né ce soir », a réagi Cissé lors d’une conférence de presse.

Menées au score en première période, les Lionnes ont réussi à  rattraper les Super Falcons dès la cinquième minute de la seconde période (50e minute), grâce à  Binta Diakhaté.

Selon Cissé, les Lionnes ont déjoué le système défensif mis en place par le Nigeria en seconde période.

« En première période, nous avons joué contre le vent, et l’équipe nigériane jouait dans notre dos », a-t-il fait valoir concernant la difficile première période de ses joueuses.

Lors de ce match aller, les Lionnes ont montré qu’elles avaient progressé sur les plans technique, tactique et physique, a constaté Mame Moussa Cissé, soulignant que son groupe « n’a jamais eu peur, malgré les qualités de l’adversaire ».

« Au match retour, nous allons jouer le coup à  fond. Et si ça ne passe pas, on va revenir nous remettre au travail, parce que ce groupe va atteindre sa maturité dans quatre ans », a analysé le technicien sénégalais.

Les Lionnes, qui ont reçu les Super Falcons du Nigeria au stade Demba-Diop, quittent Dakar ce soir pour Lagos, où se jouera mardi la manche retour du dernier tour qualificatif de la CAN féminine.

La phase finale de la CAN des dames est prévue en novembre-décembre 2016, au Cameroun.