Partager

Le Sénégal est désormais 4e au niveau continental et 43e mondial à l’issue du classement Fifa du mois de mars, dévoilé, ce jeudi, par l’instance dirigeante du foot mondial. Une aubaine pour Aliou Cissé qui accordait, pourtant, très peu d’intérêt à ce baromètre mensuel de l’instance dirigeante du football. Il faut y croire pour le fameux classement spécial de la Fifa pour la confection des chapeaux pour le tirage au sort des éliminatoires du mondial 2018.

De la 6e place, le mois dernier, les Lions ont grimpé de deux rangs dans le classement Fifa de ce mois de mars. Le succès est dû à la double confrontation avec le Niger (2-0) et (2-1).Désormais 4e au niveau continental et 43emondial à l’issue de ce nouveau classement, le Sénégal, notamment son entraineur, Aliou Cissé ne devrait plus snober la notation mensuelle de l’instance dirigeante du football mondial.

Qualifié dans les phases de poules, les Lions provisoirement dans le chapeau 2 se donneront plus de chance à grimper dans le chapeau 1 pour éviter les grosses pointures comme l’Algérie, la Côte d’Ivoire, la Tunisie et le Ghana lors du tirage au sort.C’est tout l’intérêt du bon positionnement dans le classement. Si ce 4e rang est maintenu, lors du prochain classement Fifa prévu en mai, ce sera un atout de taille pour les Lions dans le classement spécial prévu entre le 08 et le 10 juin prochain. Lequel classement servira de base pour la confection des groupes pour le tirage au sort des éliminatoires -zone Afrique du mondial 2018.Cette notation avait très peu d’importance pour le sélectionneur national. Interpellé au sujet du positionnement de son équipe à la 6eplace du dernier classement dirigé par le Cap-Vert, l’ancien capitaine des Lions de 2002 avait battu en brèche l’utilité de ce baromètre mensuel imposé aux équipes nationales.

« C’est le classement Fifa que je ne comprend pas, en fait. Ce n’est pas que cela ne compte pas pour moi. Juste que je ne me réfère pas là -dessus. Il y a des équipes qui sont devant alors qu’elles n’ont rien remporté. C’est le cas de la Belgique (1ere au plan mondial), le Cap-Vert qui est premier (au niveau du continent) n’a jamais étéàŒ finaliste d’une Can. C’est aberrant. Le plus important, c’est de continuer de travailler », avait-il fait savoir en conférence de presse de la publication de sa liste pour la double confrontation avec le Niger en éliminatoire du mondial 2018.

L’intérêt de cette question est que ce classement est tombé à la veille de la première année de l’ancien défenseur du Psg à la tête des Lions, facile alors de faire un lien avec son bilan. Aliou Cissé ne va certainement pas snober le baromètre Fifa dans ce contexte.

1 COMMENT

Comments are closed.