Partager

Chérif Salif Sané, l’attaquant international du Casa Sports (élite sénégalaise), qui a retrouvé ses coéquipiers en club, ce vendredi, dit « comprendre parfaitement » son absence lors deux matchs contre le Niger (2-0 et 2-1).


« Il me reste beaucoup de travail à faire dans tous les domaines. Ceux qui étaient retenus étaient des crans au-dessus », a dit l’attaquant excentré, qui s’est entraîné ce vendredi avec ses coéquipiers du Casa Sports.


« Le niveau est plus relevé en équipe nationale qu’en club. Il me reste beaucoup de travail à faire concernant la prise de décision, la concentration, l’intensité de jeu, la vitesse dans le jeu, en bref tout », a-t-il reconnu.


Intégré en février dernier dans la sélection locale contre le Mexique, Chérif Salif Sané a eu le plaisir de se projeter au devant de la scène, avec la double confrontation avec le Niger en éliminatoires de la CAN 2017.


« J’ai beaucoup appris et j’ai eu la chance d’avoir été bien accueilli par les autres », a-t-il dit, indiquant que le traitement était le même entre les expatriés et les locaux.


« Nous n’avons jamais été mis de côté, durant le stage. J’allais voir tout le monde, je discutais avec tous les joueurs », s’est réjoui l’attaquant, qui a partagé sa chambre avec le gardien de but de Niary Tally, Pape Seydou Ndiaye.


Sané estime qu’il doit se remettre au travail, pour retrouver la sélection nationale A, pour les prochains matchs.