Partager

En s’imposant face au Niger (1-2) ce mardi, le Sénégal signait sa septième victoire en dix matchs sous l’ère Aliou Cissé. Toutefois, le bémol sur ce tableau reluisant est que la force de frappe des Lions est surtout pour le «menu fretin».

Quatre matchs, quatre victoires ! Peu de coachs des Lions peuvent se prévaloir d’un tel bilan en éliminatoires de CAN. Aliou Cissé a, lui, réussi cette prouesse à la tête de l’équipe nationale dans la course pour Gabon 2017. Alors qu’il reste encore deux journées à disputer, les Lions sont quasiment certains de prendre part à la CAN 2017, en janvier prochain au Gabon. On voit mal les hommes d’Aliou Cissé rater le coche alors qu’ils distancent de six points leurs poursuivants burundais (2èmes, 6 points). En effet, les coéquipiers de Sadio Mané se sont fait respecter dans une poule où ils étaient les favoris légitimes. Cheikhou Kouyaté et ses partenaires se sont d’abord payé le scalp du Burundi (3- 1), avant de se rendre à Windhoek pour dominer la Namibie (2-0).

Samedi dernier, à Dakar, ils ont fait une grosse part du boulot en dominant le Mena (2-0) à Dakar, avant de se rendre, trois jours plus tard, à Niamey, pour s’imposer 2 buts à 1. Ce qui fait un total de 9 buts marqués contre 2 seulement encaissés dans ces éliminatoires de la CAN 2017. La victoire de mardi dernier contre les Nigériens aurait pu leur permettre de valider leur ticket pour Gabon 2017. Mais c’était sans compter avec la ténacité des Burundais qui sont allés s’imposer 3-1 en Namibie alors qu’il avait perdu, à domicile, sur le même score.

Avec 12 points en quatre journées, Aliou Cissé et ses poulains doivent encore attendre l’avant-dernière journée pour valider leur ticket. Encore qu’il ne leur faut qu’un petit point pour rejoindre le gotha du football africain. Les prédécesseurs de coach Cissé que sont Amara traoré et Alain Giresse ont eux dû batailler jusqu’à la dernière journée pour décrocher leur qualification lors des CAN de 2012 (Amara traoré) et 2015 (Alain Giresse).

Aliou Cissé n’a par contre pas encore trouvé la solution face aux ogres du continent. Sur les dix matchs à la tête des Lions, l’ancien joueur parisien n’en a perdu que deux. Et c’était en amical face à l’Afrique du Sud et l’Algérie. Et ce sur le même score de 1 but à 0. Les seuls «clean sheets» ont été réussis face à des adversaires que le Sénégal devance largement au classement FIFA, c’est-à-dire la Namibie (2-0), Madagascar (3-0) et le Niger (2-0). Preuve, s’il en faut, que les hommes d’Aliou Cissé ont encore un palier à franchir pour prétendre jouer dans la cour des grands sur le continent africains.