Partager

Le néo international sénégalais, Diao Baldé Keïta qui a ravi la vedette à  ses coéquipiers lors du match contre le Niger (2-0) au stade Léopold Sédar Senghor, est attendu pour gagner la bataille des aires de jeu si le sélectionneur national lui en donne le temps.


Depuis son arrivée pour sa première séance d’entraînement au terrain annexe jusqu’à  son entrée sur la pelouse du stade Léopold Sédar Senghor, il y en avait ou presque que pour le jeune attaquant de 21 ans.


Mécontent du jeu pratiqué par les Lions, les supporters ont poussé une véritable bronca pour amener à  faire entrer en jeu l’ancien pensionnaire de la Masia (académie du FC Barcelone) entré finalement à  la 83-ème minute à  la place de Sadio Mané.


Des observateurs et autres commentateurs attendaient plutôt la sortie de Mame Birame Diouf qui jouait dans un poste inhabituel d’attaquant excentré où il a peiné à  donner la pleine mesure de ses capacités.


Rien n’y fit, le public de Léopold Sédar Senghor a bien vu le joueur de la Lazio de Rome (élite italienne) qui avait retardé sa venue en sélection espérée depuis le temps du prédécesseur d’Aliou Cissé, le Français Alain Giresse.


Mais en sept minutes et les temps additionnels, il n’avait pas le temps d’en montrer beaucoup sur son potentiel.


Le nouveau chouchou du stade Léopold Sédar Senghor a eu juste le temps de tenter deux percées faites en percussion et en dribbles dans la surface nigérienne.


L’une a été sanctionnée par un carton jaune, l’arbitre libyen ayant jugé une simulation à  la place de la faute.


Dans la canicule de l’après midi de Niamey, mardi il aurait été surprenant voire suicidaire qu’il soit titularisé et il a fallu attendre à  20 minutes de la fin du match pour le voir entrer en cours de jeu.


Dans des conditions jeu extrêmement difficiles (chaleur et aire de jeu dégradée), il ne fallait pas s’attendre à  des étincelles et des merveilles de la part du Laziale qui a fini difficilement ce match comme ses coéquipiers.


Et sur un total de plus de 30 minutes, Diao Baldé Keïta devrait repasser pour convaincre qu’il peut se fondre dans le groupe et s’adapter facilement au football africain, après avoir remporté la bataille des tribunes.