Partager
Papiss Cissé

A peine arrivé à Newcastle (élite anglaise), le technicien espagnol Rafael Benitez successeur de Steve Maclaren met à l’épreuve l’attaquant sénégalais des Magpies Papis Demba Cissé à qui il demande de donner la preuve de sa bonne forme pour prétendre jouer dimanche le derby de la Premier league contre Sunderland.

Rafael Benitez s’est prononcé sur le cas de Papis Cissé et de son équipe dans la traditionnelle conférence de presse d’avant match.

Le technicien dont les propos ont été relayés par un site spécialisé visité, mardi, par l’APS, est en mission commando à Newcastle qu’il tentera de sauver de la relégation. 

« Papiss Cissé revient de blessure, mais il est resté longtemps sans jouer », a dit Benitez qui ajoute que l’international sénégalais devra se montrer durant les séances d’entraînement pour « prouver qu’il est apte ».

« Il est resté longtemps sans jouer donc on verra ce qu’il propose à l’entraînement. Pour moi il est difficile de mettre des joueurs sans être sûr qu’ils sont à 100% prêt », a dit Rafael Benitez qui a hérité d’un club classé à l’avant dernière place de la Premier League et qui fera face ce dimanche à Sunderland.

Papiss Cissé, n’a disputé que 13 matchs de championnats cette saison pour 2 buts inscrits, lui qui en était à 11 réalisations la saison écoulée sur 22 réalisations. Depuis la saison 2012-2013, l’attaquant international sénégalais n’a pas joué une saison entière de première division anglaise.

Benitez qui semble avoir des doutes sur les capacités physiques de Cissé qui en est à sa cinquième saison chez les Magpies, lui demande de prouver à l’entraînement estimant que « s’il met deux à trois buts à l’entraînement cela pourra changer la donne ».

Rafael Benitez qui a déjà coaché par le passé deux joueurs sénégalais en premier League (Elhadji Diouf et Salif Diao) à Liverpool en 2004 ne les avait pas gardé dans on effectif.

Aux côtés de Henri Saivet qui a rejoint Newcastle cette saison en provenance de Bordeaux, Papis Cissé devra cravacher dur pour faire bon ménage d’autant qu’il ne joue plus depuis le 19 décembre dernier et que son ratio match-but est très faible (2 buts en 13 matchs).