Partager
C’était le 25 janvier dernier. Ce jour là, Famara Diedhiou inscrivait son 20e but de la saison en championnat. Depuis, huit journées se sont coulées et le compteur du meilleur buteur de Ligue 2 est bloqué. Celui qui tournait la moyenne hallucinante de 0,9 but par match, une des meilleures d’Europe, ne trouve plus le chemin des filets.

Interrogée vendredi soir à  l’issue du match nul du Clermont Foot à  Lens (1-1), Corinne Diacre a évoqué les performances de son attaquant sénégalais en conférence de presse. Rentré à  l’heure de jeu, il est une nouvelle fois resté muet.

Diedhiou remplaçant, un choix assumé et défendu par son entraineur. « J’ai voulu essayer de le piquer un peu », admet Corinne Diacre. Mais elle reconnaît des circonstances atténuantes à  son jeune prodige de 23 ans. « Très sincèrement, il est à  bout de force aujourd’hui », poursuit-elle, « il fait des efforts mais il n’a plus le jus nécessaire ».

Famara Diedhiou a besoin de repos selon la technicienne qui a donc choisi de le mettre sur le banc, vendredi soir, à  Lens. Famara Diedhiou n’est plus le seul buteur du club. Son silence a permis à  deux autres attaquants de se distinguer. Depuis la 22e journée, Adrien Hunou a inscrit 3 buts et Gaëtan Laborde, arrivé durant le Mercato, a déjà  marqué à  4 reprises. Si le Sénégalais retrouve cette réussite qui le fuit depuis bientôt deux mois, la force offensive clermontoise pourrait alors devenir redoutable dans la lutte finale.