Partager

Grâce à son point ramené de Louga devant le Ndiambour, lors de cette 14e journée, l’As Douanes reste leader de la Ligue 1 et compte… 7 points d’avance sur la lanterne rouge, la Linguère.

A défaut de briller sur la scène continentale, l’As Douanes sauvegarde l’essentiel en Ligue 1 qui a repris ce week-end. Leader avant la trêve, les Gabelous sont allés chercher hier, le nul (1-1) à Louga, sur le terrain du Ndiambour. Un point qui fait le bonheur du champion en titre qui garde son fauteuil (22 pts, +5), devant le Stade de Mbour (2e, 21 pts, +3) qui a dominé (3-1) l’Olympique de Ngor, après avoir été mené à Caroline Faye. Le Ndiambour (3e, 21 pts, +2) complète le podium, suivi de Mbour Petite Côte (4e, 18 pts, +2) qui s’est incliné (1-0) samedi, à Demba Diop, devant NGB. C’est seulement la quatrième victoire de l’équipe de Niary-Tally qui se hisse à la 8e place (18 pts, -2), après avoir longtemps été dans la zone de relégation, durant la première partie du championnat. Habitués au hold-up, la Suneor a battu (3-1) Guédiawaye Fc à Diourbel. Une victoire qui permet aux Huiliers d’être 7e (18 pts, -2), en attendant le dernier match de cette 14e journée prévu ce lundi, à Demba Diop, entre l’Us Gorée et le Casa-Sports.

7 points séparent le leader du dernier

A l’image de son bilan durant la phase aller (5 défaites, 5 nuls et 3 victoires), Diambars a encore marqué le pas pour cette reprise. Toujours premier relégable (13e, 15 pts, -1), l’équipe de Boubacar Gadiaga a concédé le nul (0-0) à domicile, devant l’Us Ouakam (6e, 18 pts, +1). La Linguère ne fait pas mieux, malgré son «bon point de pris» à Dakar, face au Jaraaf (1-1). Alioune Badara Tendeng avait mis les «Vert-Blanc» sur la voie du succès (26e), mais Ibnou Ba a égalisé juste avant la pause pour les Saint-louisiens (41e) qui portent, tout de même, le bonnet au classement. Autant dire que le Franco-algérien qui a disputé son premier match, samedi, a du pain sur la planche. Mais, avec «seulement» 3 points de retard sur la quatrième place et sept sur le leader, la Ligue 1 est loin d’avoir livré son verdict. Tout peut encore arriver, au sommet comme en bas de tableau.