PARTAGER

Le meilleur buteur de Ligue 2 (20 buts) et de l’histoire du Clermont Foot, sur une saison à ce niveau, Famara Diedhiou n’a pas marqué depuis six matches. Malgré le brouillard, une nouvelle a éclairci son week-end. Ce vendredi vers midi, Il a été appelé par Aliou Cissé le sélectionneur du Sénégal, pour deux matches de qualification de la Coupe d’Afrique 2017, face au Niger (le 26 à domicile et 29 mars en déplacement à Niamey).

« Je l’ai appris hier (vendredi) lors de la sortie de la liste », glisse Famara Diedhiou dans un large sourire. L’avant-centre rayonne malgré le sombre temps auvergnat. Dans son style habituel, le goleador auvergnat ne se prend pas la tête. Cette sélection, il l’accueille « avec beaucoup de satisfaction et de fierté. »

De Lionceau à Lion de la Téranga

C’est que le chemin des projecteurs fut long pour le buteur auvergnat de 23 ans. Il a vécu trois saisons en National avant de découvrir le monde pro avec Sochaux et son éclosion cette saison à Clermont : « je me suis caché derrière mon travail. J’ai toujours cru en moi et je savais que ça viendrait en temps et en heure. » Une patience qui n’est pas surprenante de la part de Fabolous Fam’. Le chouchou du Montpied n’est pas du genre à mettre la charrue avant les bœufs.
Le fait d’avoir déjà joué pour Aliou Cissé, lors de sa convocation avec l’équipe du Sénégal A’ a certainement joué en sa faveur car « le coach me connaît. J’ai déjà travaillé avec lui et il me suivait comme tous les joueurs susceptibles d’être appelés en sélection. » Cette première convocation avec les A n’est pas une fin pour celui qui caracole en tête du classement des buteurs de Ligue 2 avec 20 pions plantés depuis le début de saison : « A moi de faire le maximum ». Un son de cloche qui trouve écho du côté de sa coach au Clermont Foot. Cette saison, Corinne Diacre lui a confié les clés de l’attaque clermontoise. « Le plus dur est à venir pour lui car il faudra de nouveau être appelé et confirmer. »

« Il y aura un déclic important pour moi et l’équipe »

La technicienne auvergnate espère que l’expérience dont va se parer Famara sera bénéfique. « Il va revenir avec pleins de choses dans la tête et l’envie de faire, et démontrer, encore plus de choses. Il ne faut pas que ça soit un coup d’épée dans l’eau. Le but, c’est d’avoir une nouvelle sélection dans un futur proche ». Une façon de donner une motivation supplémentaire à son buteur, moins en verve ces derniers temps.
En effet, le Lion de la Téranga n’a pas trouvé les filets adverses depuis six matches. Une éternité pour l’ego de n’importe quel chasseur de buts mais pas pour l’ancien lionceau sochalien. « Je suis tranquille. On sait que ça arrive dans une saison. Il faut continuer de bosser et la roue va tourner. Les occasions sont là. Il y a aussi le manque de chance ou le gardien qui sort l’arrêt du match. Il ne faut pas bloquer là-dessus et continuer de bosser. Il y aura un déclic et ça sera important pour moi et toute l’équipe. »