Partager
Baldé Diao Keita
Baldé Diao Keita

La nouvelle trouvaille d’Aliou Cissé a longtemps été démarchée par l’équipe nationale du Sénégal. Le jeune (21 ans) attaquant de la Lazio de Rome a toujours été convoité par les prédécesseurs de l’actuel sélectionneur des Lions. C’est finalement sous le magistère de Cissé que Baldé Diao Keïta étrennera sa première sélection.

C’était dans l’air du temps. Les dirigeants du football sénégalais ont longtemps fait la cour à Baldé Diao Keïta pour tenter de le convaincre de porter le maillot national. Amara Traoré s’y est essayé. Alain Giresse également, sans plus de succès. A l’époque, le jeune joueur formé à la prestigieuse Masia, centre de formation du Fc Barcelone, guettait sans doute une convocation en équipe nationale…espagnole. «J’ai discuté avec son club et on m’a fait savoir qu’il est plus tourné vers l’Espagne, s’expliquait alors Alain Giresse au mois d’octobre 2014, après s’être cassé les dents une énième fois en abordant le joueur. Il est né en Espagne (Ndlr : le 8 mars 1995), donc c’est normal qu’il veuille jouer pour ce pays. En plus, l’Espagne l’a déjà choisi». On pouvait alors croire que la page était définitivement tournée. Jusqu’à ce que l’intéressé révèle, au détour d’un entretien accordé à nos confrères de Stades en novembre 2015, qu’une sélection avec le Sénégal était plus que jamais d’actualité : «J’ai discuté avec mes parents et toute la famille. Ce n’est pas une décision facile à prendre. Je sais que je suis encore jeune, j’ai l’avenir devant moi. Mais pour ce qui est de mon choix, il est fait. Je compte jouer pour le Sénégal.» Qu’est-ce qui peux expliquer ce virage à 180° ? Le joueur a peut-être pris conscience que le signal attendu de l’Espagne n’est pas près d’arriver, tant l’offre à la disposition de Vicente del Bosque est importante, qualitativement comme quantitativement, aussi bien en équipe A que chez les Espoirs. De plus, s’il reste un joueur très talentueux, avec une marge de progression certaine, son évolution sur le plan personnel n’a pas atteint le niveau espéré depuis son départ de la Masia catalane. Né le 8 mars 1995 à Arbùcies en Espagne, Baldé Diao Keïta a été prêté par le Fc Barcelone, qui mettait en doute son sérieux plus que son talent, à l’équipe voisine de la Cornellà, un club provincial, pour la saison 2010-2011 lors de laquelle il a inscrit 47 buts.

Ce qu’il peut apporter à la Tanière

Convoité par de grosses écuries européennes comme le Real Madrid (Espagne) ou Manchester United (Angleterre), c’est en Italie qu’il atterrit pour s’engager, à l’âge de 16 ans, avec l’équipe B de la Lazio de Rome. Ayant bouclé trois saisons convaincantes, il signe son premier contrat professionnel le 2 février 2014 et démarre enfin l’ascension qu’on espérait de lui. Une première saison professionnelle (2013-2014) avec 5 buts en 25 matches de Serie A et les compliments reviennent sur un joueur aux dribbles déroutants. La deuxième (2014-2015) fut moins réussie, avec seulement un but inscrit en 23 rencontres dans le championnat italien, mais le joueur reste constant dans une Série A réputée difficile pour les attaquants. Cette saison, à l’issue de la 27e journée, il en est déjà à 22 matches disputés, dont 9 titularisations, pour 4 buts marqués et deux passes décisives délivrées, se plaçant dans les délais pour faire le meilleur exercice de sa carrière naissante. Sa convocation en Equipe nationale du Sénégal lui permettra sans doute de franchir un nouveau palier. Parallèlement, Baldé Diao Keïta (184 cm, 80 kg) devrait également beaucoup apporter à une sélection qui n’est pas particulièrement fournie en joueurs de son style : polyvalent, capable d’évoluer sur un côté (de préférence à gauche) comme dans l’axe, en attaquant de soutien comme en pointe. Sa qualité de dribble (il en réussit par match en moyenne deux sur trois cette saison) et son habileté technique (il joue des deux pieds) pourront permettre au Sénégal de ne plus se limiter à Sadio Mané pour espérer apporter le danger dans la surface adverse.