Partager
La FSF ne fait pas de fixation sur un match
L’élimination des clubs sénégalais dés le tour préliminaire des compétitions africaines est devenue une constante. A l’image de leurs devanciers, les clubs Génération Foot et la Douane ont subi la même loi en Coupe de la Caf et en Ligue des Champions. Un constant alarmant qui ne manque pas d’indisposer de plus en plus les acteurs du ballon rond. Sur ce chapitre, l’exode des meilleurs joueurs semble être l’une des causes du fléau.

«Si nos clubs n’y arrivent pas, c’est parce qu’ils sont mus par une volonté de vendre leurs meilleurs joueurs. L’exode n’arrange pas le championnat local», se désole le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Sen­ghor. Prenant exemple sur les derniers expatriés à    savoir, Pape Amadou Touré, l’ancien latéral gauche de Pikine parti au Horoya de Guinée où évolue l’international sénégalais et ancien gardien du Jaraaf et de la Linguère, Khadim Ndiaye, le fédéral estime qu’il sera difficile de rivaliser avec les autres lors des rencontres africaines.

Pour autant, Me Senghor est d’avis que tout n’est pas mauvais dans le football local. Les performances réalisées ces derniers temps par les sélections jeunes en sont la preuve. C’est le cas avec l’Equipe nationale U 23, vainqueur des derniers Jeux Africains de Congo-Brazzaville, avant d’être demi-finaliste de la dernière Can de la catégorie, organisée au Sénégal. Alors que les U 20 venaient de jouer une finale de Can à    Dakar, avant de s’illustrer avec une place de demi-finaliste pour une première participation à    la Coupe du monde en Nouvelle Zélande.