Partager
Les championnats professionnels ont bouclé leurs phases aller aprés 13 journées chacun. L’heure du bilan mi-parcours, on se rend compte que le palier d’en dessous est, tout point de vue, plus animé.

La comparaison entre la Ligue 1 et la Ligue 2 penche nettement en faveur du second palier du foot pro. Si le leader de l’élite, l’AS Douane, ne comptabilise que 21 points à  mi-parcours, celui de l’antichambre, Teungueth FC, en est à  29 ! Soit 8 longueurs de plus. il est même révélateur que Génération Foot, le 2ème de la Ligue 2, avec ses 24 points fait mieux en la matière que le leader de la Ligue 1.

Dans l’élite, il y a également un resserrement au classement, le leader gabelou ne distançant le premier relégable, Suneor de Diourbel (15 pts), que de 6 longueurs ! Aux antipodes de l’étage d’en dessous où le 1er sème le premier relégable, ndar Guedj, de 18 points. Que dire des buteurs. À ce niveau également, la Ligue 2 dame le pion à  la Ligue 1. en effet, le meilleur artificier en D2, Aboubacrine Sall, attaquant et capitaine de Teungueth FC, compte 13 réalisations et avance donc à  un rythme assez soutenu d’un but par match ! un rythme que l’on peine à  suivre dans l’élite. Le Gabelou Daouda ndiaye Guèye a une moyenne, pour dire le moins, passable de 0.53 but par match avec ses 7 réalisations.

Autant que Alioune Bâ de Teungueth FC ! en termes d’attraction, la Ligue 2 l’emporte également si l’on se fie aux stats. Si 152 buts ont été inscrits dans l’élite en 13 journées, la Ligue 2 en comptabilise 179 pour le même nombre de matchs. 27 buts de plus !