Partager

La semaine dernière, vous avez élu Cheikh Ndoye cinquième joueur de Ligue 1 le plus indispensable à son équipe. A raison. Le capitaine du SCO est pour beaucoup dans le surprenant début de saison du promu.

Le premier nom couché sur la feuille de match

Promu capitaine du SCO d‘Angers alors qu’il n’avait pas encore joué en Ligue 1 et qu’il venait juste d’arriver au club, Cheikh Ndoye est seulement le cinquième joueur le plus utilisé par Stéphane Moulin avec 2012 minutes de jeu depuis le début de saison (derrière Romain Thomas, Romain Saïss, Yoann Andreu et Ismaël Traoré). La faute à un carton rouge reçu dès la 32e minute de jeu face à Troyes le 19 septembre dernier et aux deux matches de suspension qui ont suivi. Sans ça, le Sénégalais est systématiquement aligné par son entraîneur. Titulaire à 23 reprises, il n’a jamais été remplacé en cours de jeu. Le seul joueur de champ angevin dans ce cas-là.

Meilleur buteur du club, et de loin

Depuis le début de la saison, Cheikh Ndoye a inscrit 7 buts. Dans une équipe qui n’en a marqué que 25 en 26 journées, c’est une sacrée performance. Le capitaine du SCO est bien en avance sur ses coéquipiers puisque ses poursuivants se nomment Pierrick Capelle et Thomas Mangani, 3 buts chacun. Surtout, Ndoye a scoré cinq fois à l’extérieur, soit presque la moitié des buts de son équipe loin de ses bases (11). Enfin, preuve de ses statistiques de très bonne facture, il est le meilleur buteur parmi les milieux relayeurs de Ligue 1, loin devant Corentin Tolisso  et Younousse Sankharé (4 buts).

Des buts et des passes qui comptent

En plus de marquer beaucoup, Cheikh Ndoye sait marquer quand il le faut. Tous ses buts ont eu une incidence dans les résultats de son équipe. A Ajaccio (2-0) et à Lyon (2-0), ses doublés ont rapporté deux victoires au SCO. Lors de la large victoire contre Monaco (3-0), là aussi, il a inscrit les deux premiers buts, lançant magistralement son équipe sur la voie du succès. Contre Toulouse (2-1), il a sorti Angers d’un bien mauvais pas en égalisant, quelques minutes seulement après l’ouverture du score d’Oscar Trejo. Enfin, il est le dernier passeur pour Billy Ketkeophomphone lors de la courte victoire à Bastia (1-0) et pour Ismaël Traoré, second buteur contre Lille (2-0). Dès que Ndoye se montre décisif, à la finition ou à la création, Angers l’emporte. Il est donc personnellement impliqué, de près ou de loin, sur 18 des 37 points du SCO. Certes, il est impossible de savoir où en serait Angers sans lui. Mais on sait bien où il se trouve avec son indispensable capitaine.