Partager
sarr abdoulaye

Génération Foot, qui fera face, ce dimanche, à Nasarawa d’Abuja, une équipe nigériane, a des ambitions dans cette compétition. C’est l’avis du Directeur technique de Génération Foot, Abdoulaye Sarr, qui estime que tout est fin prêt pour faire le déplacement à Abuja pour ce match comptant pour la phase préliminaire de la Coupe Caf.

Génération Foot va, pour la première fois, découvrir une compétition africaine. Quelles sont vos ambitions dans cette Coupe d’Afrique ?

C’est une découverte pour le groupe, les joueurs que nous avons. On est parti préparer le terrain pour que ces jeunes soient briefés au départ. Il y a des jeunes qui vont prendre l’avion pour la première fois, face à Nasarawa. Personnellement, nous avons eu la chance de connaître cette compétition pour l’avoir jouée avec d’autres équipes, comme le Jaaraf. C’est une compétition qu’on connaît. Notre ambition, c’est de faire grandir notre groupe et notre équipe à travers cette compétition. Sur deux matches, il faudra comprendre tout simplement qu’il faut un début à tout. Ces jeunes vont faire leur grand saut, lors de cette confrontation contre une équipe nigériane. Mais, je pense qu’on a vraiment des ambitions pour représenter dignement le Sénégal. Après, on évaluera.

Est-ce un handicap de ne pas pouvoir avoir des informations sur votre adversaire ?

Ce qu’on peut retenir, comme l’équipe représente le Nigeria en compétitions africaines, cela veut dire que cette équipe a dû batailler ferme pour en arriver-là. Nous considérons Nasawara comme une grande équipe. Sur les trois équipes en tête du tableau, il y a Enyimba, Kano Pillars et Nasarawa. Notre mission de prospection n’était pas facile, parce qu’au Nigeria, il n’y avait pas de championnat. Le seul tournoi qu’on avait pour les voir avec le retard des informations et des confirmations sur la date et l’heure des matches à Abuja, on l’a raté. C’est Nasawara qui a gagné ce tournoi. Pour vous dire que c’est un adversaire qu’on prend très au sérieux.

Que pensez-vous du niveau du championnat local ?

Le niveau du championnat, pour les matches que j’ai pu observer, il y a eu quand même des matches de qualité. Mais pour avancer, il faut que nos clubs soient dotés de moyens et se structurent davantage. Parce qu’en football, il y a une logique comme dans toute entreprise. Il faut investir sur les valeurs sûres. Si nos clubs arrivaient à soigner leur environnement jusqu’à permettre aux pratiquants d’être dans de meilleures conditions de préparation, on fera mieux. Parce que le jeune sénégalais, par nature, est talentueux. Mais comment exploiter ce talent ! C’est de lui permettre d’avoir de bonnes infrastructures. Nos clubs doivent surtout penser à se doter de moyens sur les plans infrastructurel, administratif, technique pour faire avancer les choses.