Partager

La sélection nationale locale est arrivée hier aux États-Unis où elle doit affronter le Mexique en amical, dans la nuit du mercredi au jeudi, à 01H30 GMT. Le président de la Fédération sénégalaise de football, Me Augustin Senghor, fait partie de la délégation.

Partis de Dakar le samedi, les «Lions» ont foulé le sol américain, à l’aéroport de Washington, à 11H (6H, heure locale). Ils ont quitté la capitale fédérale américaine à 17H (23H à Dakar) pour rallier la Floride où ils affrontent le Mexique au Marlin Park de Miami. Le match ne se jouant pas à une date Fifa, les deux sélections sont composées de joueurs évoluant dans leurs championnats locaux. Le groupe du Sénégal, conduit par le duo Aliou Cissé et Moustapha Seck, est essentiellement constitué de pensionnaires de la Ligue 1. Vendredi, les «Lions» avaient remporté leur premier match face à la Mauritanie (2-0) au stade Fodé Wade de Saly, grâce à deux réalisations des joueurs de Diambars, Adama Mbengue et Dame Guèye.

Un écart de 23 rangs

Une semaine après, ils doivent désormais confirmer face au Mexique qui est d’un cran au-dessus. L’équipe sud-américaine est 22e dans le dernier classement Fifa de février, dans lequel le Sénégal occupe la 45e place, soit une différence de vingt-trois places entre les deux nations. Toutefois, elle est loin d’être un adversaire inconnu pour le Sénégal, puisque les deux pays se sont affrontés deux fois ces quatre dernières années. En mars 2012, les Olympiques, alors dirigés par Karim Séga Diouf et son adjoint de l’époque, Aliou Cissé, avaient perdu en amical devant le «Tricolor» en amical à San Francisco (2-1) avant de s’incliner en quart de finale des JO de Londres face aux partenaires de Javier Hernandez «Chicharito» après prolongations, au terme d’un match épique (4-2). Quatre ans après, les «Lions» ont l’occasion de prendre leur revanche, mais la chasse s’annonce périlleuse.