Partager
CHAN U20, Cote d'Ivoire-Sénégal (2-2) |Crédits Photo: Diambars FC

Les « Lions » locaux ont vaincu, vendredi, le signe indien en renouant avec le succès face à la Mauritanie. Une victoire par 2 à 0 qui  constitue une bonne chose avant de défier ce mercredi le Mexique en terre américaine.

Les joueurs de l’équipe nationale locale de football ont rendu une copie correcte vendredi face à la Mauritanie lors de leur match international amical. Un nouveau face-à-face entre les deux formations qui sont maintenant habituées à s’apporter la réplique. Alors qu’ils étaient restés sur 3 matchs sans succès face à leurs voisins du Nord (une défaite et deux matchs nuls), les « Lions » se devaient de réagir à Saly Portudal où ils accueillaient leurs hôtes. Mission accomplie pour les poulains de Moustapha Seck qui ne cachaient pas leur soulagement d’avoir réussi enfin à se défaire de leurs vis-à-vis ; ce qui ne s’était plus produit depuis 2013 et une rencontre éliminatoire pour le Chan 2014 remportée à Dakar (1-0) avant un revers (0-2) à Nouakchott lourd de conséquence puisqu’il privait la bande à Mame Saër Thioune d’une participation au rendez-vous sud-africain.

Vendredi donc, les joueurs avaient à cœur de se remettre en confiance face à leurs adversaires. Comme l’a souligné le gardien Pape Seydou Ndiaye pour qui la victoire était la bienvenue puisqu’elle permettait « d’installer de la confiance » dans le groupe après les derniers résultats de l’équipe. Aussi, les impairs ont été aplanis dans le groupe, selon le milieu de terrain Ousseynou Thioune qui soutient que « on se devait de gommer nos lacunes même si cela n’a pas été facile surtout en début de match ». Mais au-delà du succès qui permet à l’équipe de reprendre l’ascendant sur son adversaire, la prestation de vendredi permet au Sénégal de préparer au mieux sa rencontre amicale de mercredi face au Mexique. Un match prévu à Miami aux Etats-Unis. Ainsi, ils ont été unanimes à souligner que cette victoire devrait permettre d’effectuer le voyage avec plus de sérénité.

« Nous avons identifié ce qu’il nous faut pour contrer le Mexique », a notamment souligné Pape Seydou Ndiaye alors que Boubacar Cissokho a estimé qu’il fallait capitaliser le plus de confiance afin de faire face à un adversaire d’un autre niveau. Ils sont tout de même conscients que l’adversité ne sera pas la même lors des deux matches eu égard au standing des deux formations. Et Ousseynou Thioune de Diambars de prévenir que « contre le Mexique, il nous faut être plus costauds que face à la Mauritanie et nous sommes prêts à batailler pour avoir bon résultat ». Pour le sélectionneur national, les joueurs partent pour la plupart vers l’inconnu mais il faut tout faire pour « éviter les impairs liés au décalage horaire » entre les deux pays.