Partager

Saer Seck dit préférer sourire face aux allusions de Gaston Mbengue sur un deal sur la sélection des joueurs locaux pour l’équipe nationale. Le président de l’As Ndiambour, leader de la Ligue 1 sénégalaise n’a pas compris pourquoi dans la sélection de l’équipe nationale locale devant se rendre aux États-Unis pour affronter le Mexique, il y avait principalement des joueurs des équipes qui occupent le bas du tableau, notamment Diambars.

« Je préfère en sourire. D’abord, quand vous avez une filière aux États-Unies, vous n’avez pas besoin d’une deuxième. On a des joueurs dans ce pays. Ce que Mbengue  (Gaston) ignore, c’est que ces joueurs y sont pour être des étudiants? Ils sont dans des universités. Ils ne sont pas en MLS.  Le premier qu’on a dans ce championnat vient de signer cette semaine à New York Red Bull. Il s’appelle Pape Mbaye que vous ne connaissez pas. Il n’a pas joué à Diambars. Il n’a pas eu besoin de l’équipe nationale pour signer. »

sue la pique lancée par le Gaston Mbengue sur les « ndarés » qui composent l’équipe nationale locale (Diambars principalement avec 7 jours et qui occupe la dernière place du classement), le président du Diambars lui fait savoir que le football , ce n’est comme la lutte.

« Gaston a dit effectivement que c’est une équipe nationale des « ndaré » (derniers). Il faut lui rappeler juste que c’est à la fin du bal qu’on paie les musiciens. Et que le championnat, ce n’est pas un combat de lutte où, tout de suite, on sait qui a gagné et le champion qui peut s’en prévaloir pour un an. Ici, c’est à la fin des 26 journées qu’on verra qui est vraiment le vrai champion. Je lui donne rendez-vous à la fin du championnat », a dit Saer Seck dans les colonnes de Stades.