Partager

Invité de l’émission Talents d’Afrique sur Canal+, Papy Djilobodji a évoqué sa nouvelle situation. Le défenseur sénégalais, récemment prêté par le club anglais Chelsea au Werder Brême en Allemagne, revient sur son parcours chez les Blues et son avenir.

Papy, vous avez été prêté au Werder Brême, après avoir passé six mois sans jouer à Chelsea. Avez-vous des regrets, au vu de cette situation ?

Tout joueur rêve de signer dans un club comme Chelsea. Après, moi, on ne peut rien me reprocher. J’étais à tous les entraînements, je travaillais bien. Parfois j’étais dans le groupe, parfois je n’y étais pas. Mais je le prenais bien. Je n’ai jamais perdu confiance en moi. Il faut dire qu’on ne m’a pas donné ma chance, non plus. Si au moins, on m’avait essayé et que je sois passé à côté, là au moins, on aurait pu dire que je n’avais pas le niveau.

Finalement, c’était peut-être le choix, parce que vous passez de Chelsea au Werder Brême, quand même. Est-ce que vous auriez fait ce passage directement, de Nantes ?

En tout cas, je ne regrette pas ce choix. Ce n’est pas encore fini. J’ai signé pour quatre ans avec Chelsea. Là je suis au Werder et je vais me donner à 100% à tous les matches et on verra ce qui se passera dans le futur.

Aviez-vous senti à Chelsea qu’on comptait vraiment sur vous, ou aviez-vous l’impression d’avoir fait l’objet d’un transfert qui a intéressé des gens au passage, mais que l’entraîneur ne comptait pas sur vous ?

Quand je suis allé à Chelsea, tous les joueurs ont vu que j’avais le niveau. Par rapport à ceux qui pensent négatif… Après, pour moi aussi, j’avais l’impression d’être là à compléter les entraînements. Pour dire la vérité, j’avais l’impression d’être là pour faire le nombre. Des fois, j’étais dans le groupe et il y a eu des moments où je devais jouer, mais cela n’a pas été le cas, on ne m’a pas fait jouer. Cela m’a fait mal. Mais bon… Comme je vous l’ai dit, ce n’est pas fini. J’ai signé pour quatre ans. Là je suis à Brême et je vais tout donner et on verra l’année prochaine.

Quelle est votre envie, avec votre venue à Brême où vous êtes prêté ?

Je suis prêté jusqu’à la fin de la saison et je vais me donner à 100%. Ensuite, je vais retourner à Chelsea. Après, je vais partir en vacances (rires). Et je vais revenir à Chelsea. Il faut jouer. Pour jouer, il faudra qu’on me donne ma chance et à tous ceux qui travaillent à Chelsea, je leur montrerai, à tous, les joueurs, le staff, tous les dirigeants, que je méritais d’être là.