Partager

Le Jaraaf de Dakar est dans la tourmente à 48 heures du choc de la 11e journée de Ligue 1, face au Casa Sports de Ziguinchor. En effet, son capitaine emblématique,  Pape Ciré Dia a pété les plombs, ce jeudi au stade Demba Diop, en pleine séance d’entraînement, en s’attaquant à son entraîneur Alassane par des mots durs.

« Je ne fais pas partie de ceux qu’on doit mettre de côté comme si je n’ai pas de licence.  J’ai une licence,  donc je dois être traité correctement parce que j’ai tout fait dans ce club », a-t-il lancé sous une grave colère après qu’il ait écourté ses étirements.

En ignorant les vraies raisons de cette colère, nous nous sommes rapprochés de l’entraîneur de l’équipe, Alassane Dia ainsi que du joueur lui-même, mais ces derniers n’ont pas voulu avancer d’explications. C’est notamment le cas du technicien.  « Je n’en sais rien,  car j’ai moi même demandé ce qui se passait,  mais je n’ai eu aucune réponse », a-t-il affirmé alors qu’on l’a aperçu faire un geste expulsant le joueur du groupe au moment des étirements.

Mais le constat qu’on peut aussi faire,  c’est que Pape Ciré Dia ne semble pas apprécié son statut de remplaçant depuis l’arrivée d’Alassane Dia en début de saison. La preuve,  il par la suite ajouté qu’il était temps qu’il dévoile ce qu’il avait dans le coeur parce que trop c’est trop. « Je ne pouvais plus me taire, il fallait que je parle enfin », a dit l’ancien international sénégalais avant d’être calmé par son coéquipier, Babacar Seck et un dirigeant du club.

En tout cas,  une chose est sûre, le geste de Ciré Dia prouve une fois de plus que le Jaraaf va mal et cela pourrait se répercuter sur le match de samedi face à son grand rival,  le Casa Sports. Affaire à suivre.