Partager

Cheikh Ndoye, l’international sénégalais a connu une année de rêve en 2015. Meilleur buteur de Créteil en Ligue 2 avec 11 réalisations, Cheikh Ndoye joue un rôle déterminant dans la bonne forme de Angers, club qu’il a rejoint lors du mercato estival. Promu capitaine dés son arrivée, son autorité naturelle, son application et sa stature (1m92, 96 kilos) en font un leader naturel pour le promu angevin. Étincelant avec sa nouvelle formation depuis le début de la saison, Cheikh Ndoye fait parti des révélations de la Ligue 1 avec ses 5 réalisations et deux passes décisives. Des prestations qui lui ont valu d’être nominé parmi les dix joueurs présentés aux internautes pour élire le meilleur joueur sénégalais de l’année 2015. Le milieu Angevin arrive en tête, devant Sadio Mané, avec 1919 votes. Joint par Galsenfoot, l’international sénégalais s’est exprimé sur ce sacre, son bon début de saison avec Angers et sur le mercato qui fait l’actualité. Entretien …

Cheikh, les internautes de Galsenfoot.com vous ont élu meilleur joueur sénégalais à travers un vote, vos premières impressions ?

Franchement ça fait plaisir. C’est une fierté de voir que son travail est récompensé. C’est un rêve pour tout joueur, après tout le travail accompli, de recevoir ces genres de distinctions. Il y’avait d’autres joueurs en lice, et je suis l’heureux, je suis content. J’ai beaucoup travaillé pour arriver à ce niveau. Il faut toujours croire en soi.

Ce trophée fouette certainement votre envie d’aller de l’avant notamment en club et en sélection ?

Ce trophée me pousse à travailler davantage. Je vais continuer à croire en moi. Tant que j’aurais la force de me développer je le ferais. Il n’y a que ça qui paie.

A qui dédiez-vous ce prix ?

Je dédie ce trophée à toute ma famille et spécialement à mon Pére. Il n’a pas pu assisté à tout cela parce que il nous a quitté quand j’avais 20 ans. Ce prix c’est pour lui.

Vous avez connu une éclosion tardive on peut dire, aujourd’hui, à 29 ans, vous êtes la convoitise de grosses écuries, quel est le secret de Cheikh ?

Il n’y pas de secret au fait. J’ai juste eu de la patience et j’ai continué à travailler dur tout en sachant qu’un jour j’aurais ma chance et que je vais la saisir. C’est ce qu’on nous disait souvent, il faut toujours travailler. Je l’ai fait et avec l’aide de Dieu je suis arrivé là.

Nous sommes en période de mercato et les tractations se font en ce moment. Dans ce sens, quelles sont les perspectives qui s’offrent à vous ?

Je n’ai pas de contact en ce moment. Je suis sous contrat avec Angers jusqu’en 2017. Je me concentre sur le reste de la saison.

West Bromwich aurait formulé une offre de 10millions d’euros, comment avez-vous accueilli cette information ?

Non c’est juste des rumeurs. C’est vous qui me l’apprenez à l’instant. Je ne suis pas au courant de cette offre.

Vous êtes l’une des révélations de la premiére moitié de saison en Ligue 1, quel bilan tirez-vous de cette période ?

On a été bon lors de la premiére moitié mais le championnat n’est pas encore fini. Il reste beaucoup de choses à accomplir et je compte me battre pour maintenir la bonne forme de Angers.

Que dites-vous aux jeunes qui voudraient devenir des joueurs professionnels ?

Qu’ils continuent à y croire. Ça peut arriver à tout moment dans ta carrière. Nul ne peut te priver de ton rêve. Et si tu dois réussir tôt ou tard tu vas le faire. Il faut croire en soi comme je le dis souvent. Je les dirais juste de continuer à bosser et ça ira.

 

Comments are closed.