Partager

Malgré le départ de cinq piliers de son ossature de la dernière saison, le champion en titre se fixe le défi d’aller le plus loin possible en Afrique. Avec le concours de ses nouvelles recrues, Karim Séga Diouf espère réussir le pari de faire mieux que ses prédécesseurs sur le plan international.

Avant d’aller à la conquête de l’Afrique, l’As Douanes a perdu cinq joueurs majeurs. Outre ses deux internationaux olympiques dont Ibrahima Sory Keita, le meilleur canonnier de dernière saison, il y a aussi Ibou Khole Faye, « un défenseur latéral polyvalent qui nous valait beaucoup de satisfaction », regrette Karim Séga Diouf. Au milieu de terrain, il déplore aussi la perte de Nestor Mendy, « l’un des poumons de notre équipe ». Mais c’est en attaque que le champion en titre a notamment connu LA saignée. Au total, Karim Séga Diouf déplore l’absence de trois attaquants de son dispositif de la saison précédente. Outre, Ibrahima Sory Keita parti au Wydad club de Casablanca (Maroc), Sylvain Badji est annoncé à Arab Contractors en Egypte et Mohamed Sène subit des tests hors du pays.

Toutefois, Karim peut compter sur les nouvelles recrues dont Daouda Ndiaye Guèye, la révélation de ce début de saison. Le transfuge de l’Us Ouakam n’a pas mis du temps pour s’adapter dans le dispositif tactique du champion en titre. Actuel meilleur buteur avec 7 buts après 9 journées, le jeune attaquant des Douaniers est sur le point de faire oublier Ibrahima Sory Keita sur le front de l’attaque de l’équipe. Karim Séga peut aussi compter sur les services de Paul Emile Tendeng en provenance du Casa Sports qui est, cependant, arrivé avec quelques bobos. « Mais nous sommes en train de le retaper et avec son expérience, il peut nous être utile dans l’animation du jeu », rassure le coach des gabelous qui peut aussi espérer le concours du Camerounais, Franck Tchendjouen, qui a « presque le même profil que Nestor Mendy » pour l’animation de son milieu de terrain. Dans tous les cas, il compte sur ces nouvelles recrues pour bâtir une équipe capable de réussir le défi des dirigeants qui ne visent que la phase de poule en Ligue des champions. Un défi que les clubs sénégalais n’arrivent plus à réussir depuis plusieurs années et la belle période de la JA. Sur le plan local, Karim Séga Diouf se veut rassurant, en dépit des résultats peu fameux de son équipe.

Actuel 6e à cinq longueurs du leader, le champion sortant tarde encore à retrouver sa vitesse de croisière dans la course à sa propre succession. Après avoir dominé la dernière saison avec un doublé championnat, coupe de la Ligue et la coupe de l’Assemblée nationale, « l’As Douanes ne peut pas tout perdre », rassure Karim Séga Diouf. D’après lui, « l’équipe a juste besoin de retrouver sa confiance, de renforcer son jeu et d’être plus efficace dans la finition. Si ces trois conditions sont réunies, l’équipe pourrait nous valoir des satisfactions face au Horoya de Conakry qui est un grand club sur le plan continental ». Un adversaire que le coach des gabelous prend très au sérieux et qu’il s’est donné les moyens de superviser. « Nous avons des informations sur eux comme eux aussi, ils en ont sur nous. Comme on dit, la supervision de l’adversaire a son importance dans ce genre de compétition ». Et pour mieux s’armer, des matches amicaux sont alors prévus, en plus du championnat pour préparer ce match inaugural programmé le 14 février prochain au stade Caroline Faye de Mbour.

Naturellement, Karim Séga Diouf aurait préféré garder son groupe de la saison dernière pour maximiser ses chances en Afrique. Mais, à défaut, il entend faire avec les moyens en place. En championnat, les performances de l’équipe ne sont pas très rassurantes. La saignée connue par le club y est pour beaucoup, même si le coach est nuancé dans sa réponse. S’il reconnaît que c’est « peut-être la raison » qui explique ces performances en dents de scie, il s’empresse d’ajouter que « cela n’est pas une excuse ». Il tient cependant à rappeler que le groupe est là depuis deux saisons. Et « s’il y a la moitié de son ossature qui manque, ça se ressent forcément dans ses performances. N’empêche avec les joueurs dont nous disposons, des joueurs qui ont de la qualité et du talent, je pense que nous allons retrouver notre niveau d’antan, voire être plus performant cette saison », rassure-t-il. Malgré les bonnes performances de son attaque qui partage la première place avec celle du Casa Sports (12 buts), Karim Sega veut renforcer son secteur offensif. Il a « besoin d’un attaquant finisseur pour seconder Daouda Ndiaye Guèye et un animateur. Voilà donc les cibles majeures sur lesquelles nous travaillons pour renforcer le groupe ».