Partager

Fallou Diagne (25 ans) n’est un défenseur doué pour stopper les offensives adversaires. Il est aussi un adroit tireur de pénalty. Il en a fait la démonstration en inscrivant… deux penalties (21e et 39e mn), permettant à son club, mené 2-0 après un quart d’heure, de renverser la vapeur et de s’imposer sur le terrain de Troyes (2-4), lors de la 21e journée de la Ligue 1 disputée samedi.

«J’avais dit au coach de me faire confiance. Quand je tire les penaltys à l’entraînement, ça passe souvent», a-t-il lâché sur le site officiel du club, après le match. Ayant foi de sa « maîtrise dans l’exercice» du coup de pied de réparation, son coach, Philippe Montanier, lui a délégué cette responsabilité.

Avant le doublé du Sénégalais, le club breton restait sur six penalties consécutifs ratés (tous en Ligue 1 et en 2015), par cinq joueurs différents. Autant dire que Fallou Diagne (13 matches, 3 buts en Ligue 1 cette saison) s’impose désormais comme le tireur attitré de pénaltys du Stade Rennais.

Comme un bonheur ne vient jamais seul, l’ancien Messin, passé par l’Allemagne (), s’est blessé à la cuisse et a dû céder sa place à la pause. La nature de la blessure et la durée de son indisponibilité seront connues en début de semaine. En attendant, il peut savourer son exploit, lui qui ne cesse de faire des appels du pied à la «Tanière».