Partager
IBRAHIMA SORY KEÏTA
IBRAHIMA SORY KEÏTA

L’attaquant international sénégalais des U-23, Ibrahima Sory Keïta, a paraphé hier, un contrat de 3 ans et demi en faveur du Wydad de Casablanca. Il est revenu hier soir à Dakar, après avoir été présenté par le club marocain.

Ibrahima Sory Keïta est officiellement un joueur du WAC. L’attaquant sénégalais de moins de 23 ans s’est engagé hier, avec le Wydad Athlétic Club de Casablanca pour une durée de 3 ans et demi. Arrivé dimanche dans la capitale du Royaume chérifien, il a été présenté dans la foulée par le club qui voulait boucler l’affaire, avant la fin du mercato qui a fermé ses portes depuis hier au Maroc. Aussitôt le contrat signé, le désormais ex-joueur de l’As Douanes a repris les airs pour rentrer à Dakar où il est arrivé hier soir vers 3h à l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Il doit passer cinq jours au Sénégal, avant de faire ses valises pour rejoindre ses nouveaux coéquipiers, dont son compatriote et défenseur central, Mourtada Fall, élu meilleur joueur du mois Décembre par les supporters du club.

Sacré meilleur joueur du championnat national par la presse sénégalaise, grâce à ses 9 buts inscrits en 2014-2015, Ibrahima Sory Keïta a été l’un des grands artisans du doublé Championnat et Coupe de la Ligue, la saison dernière. Une récompense rendue encore plus méritée par ses performances avec la sélection des U-23 qui a donné au Sénégal son premier trophée continental, en remportant les Jeux africains de Brazzaville 2015. Il pouvait rentrer davantage dans l’histoire, s’il avait réussi à qualifier les U-23 aux Jeux olympiques de Rio 2016, lors de la Can organisée il y a deux mois par le Sénégal (28 novembre au 12 décembre 2015). Héros face à l’Afrique du Sud (3-1) lors du match d’ouverture, grâce à son doublé, il était passé à un statut de coupable, aux jeux du public, après l’élimination en demi-finale face au Nigeria (0-1).

N’empêche, sa prestation dans l’ensemble de la compétition lui a permis de taper dans l’œil des Marocains qui l’ont repéré pendant la Can U-23. «Il était également suivi par un club sud africain et celui égyptien du Zamalek», explique Cheikh Sidy Ba, l’ancien défenseur international qui a été de ceux qui ont négocié son transfert. «Mais mon collaborateur (Assane Guèye) et moi avons eu plus d’arguments positifs, ajoute-t-il. La différence s’est faite sur la signature directe, parce que le WAC lui proposait une signature directe, tandis que les deux autres clubs lui proposaient des tests.»

Suivre les traces de Moussa Ndaw

Et en dépit de son début de saison difficile avec l’As Douanes avec zéro but et seulement une passe décisive lors de la victoire (4-1,) des Gabelous le week-end dernier sur la Linguère en Ligue 1 (8e J.), Cheikh Sidy Ba est certain qu’il «va progresser au Wydad», entraîné par l’ancien coach du Real Madrid (89-90), le Gallois John Toshak (66 ans). «Après le Sénégal, le Maroc est un championnat intermédiaire pour lui, dit-il. Il va jouer des derbys WAC – Raja dans des stades pleins, en plus de la Ligue des champions. Tout cela lui permettra de gagner en expérience et en intensité dans des grands matchs.»

A Casablanca, Sory Keïta rejoint une équipe du WAC qui est leader du Botola, le championnat marocain à mi-parcours. Après 15 journées, Wydad est en tête du classement à égalité de points (28 pts) avec le FUS Rabat mais grâce à une meilleure différence de buts (+10 contre +9). A l’attaquant sénégalais de faire trembler les filets pour accentuer cette avance et suivre les traces de Moussa Ndaw, icône vivante du WAC où il est entraîneur des U-19 et considéré au Royaume chérifien comme le meilleur joueur étranger à avoir évolué au Maroc.

Comments are closed.