Partager

À Bordeaux depuis huit saisons, Henri Saivet a quitté les Girondins hier et a succombé, comme beaucoup d’autres joueurs de Ligue 1, aux sirènes de la Premier League. Le milieu de 25 ans s’est engagé avec Newcastle pour cinq ans et demi.

Lorsque la nouvelle est tombée ce lundi, Willy Sagnol, l’entraîneur du club au scapulaire, exprimait son avis sur Henri Saivet (25 ans). « Newcastle et les Girondins sont tombés d’accord sur le transfert d’Henri Saivet. Pour moi, Henri était le joueur le plus important des six premiers mois. Il souhaitait quitter le club et avait besoin d’un nouveau challenge. Il était là depuis longtemps. J’ai donné mon accord à ce départ », avait-il expliqué devant les journalistes. Le joueur, lui, est revenu sur ce transfert dans L’Équipe.

« Mais Newcastle, c’est un défi exceptionnel pour moi. Venir à ce moment-là de la saison pour les aider à remonter au classement (18e), c’est quelque chose de très excitant. Je suis un mec qui a besoin de défi. On va pouvoir me jauger, voir ce que je sais faire », a expliqué celui qui compte 14 sélections avec l’équipe nationale sénégalaise où il est régulièrement sélectionné depuis 2013.

Même si le timing de son départ de Gironde est surprenant, il n’était pas spécialement déterminé à quitter le club dirigé par Jean-Louis Triaud. Seuls peu de joueurs résistent aux appels éblouissants de la Premier League et Saivet l’assume. « Pour moi, c’est tout simplement le Championnat le plus attractif. Tous les footballeurs le disent, j’ai des amis qui jouent en Espagne et qui ont envie de venir ici. Les stades, les fans, tout est différent, explique-t-il. C’est le rêve de tout le monde, en tout cas c’est le mien.  » Entouré d’anciens de Ligue 1, Saivet devra s’employer pour ne pas entrer dans la catégorie des flops, où figurent Obertan, Marveaux ou encore Thauvin.