Partager

L’arrivée de Vieux Yahya Sané et Aristide Simon Diédhiou dans les championants français et belge, en provennce de la Norvège, confirme ce dernier pays comme terre d’escale pour les anciens pensionnaires de l’Institut Diambars de Saly Portudal (Mbour).

Vieux Yahya Sané, jusque-là sociétaire du FK Bodö/Glimt, vient de signer en faveur de Brest (Ligue 2 française). Aristide Simon Diédhiou, de son côté, débarque à La Gantoise, en provenance du club norvégien de FK Haugesund.

Ces deux anciens pensionnaire de Diambars marchent sur les traces de plusieurs de leurs aînés qui sont également passés par la Norvège, une première destination professionnelle qui leur a permis de rebondir après dans des championnats considérés plus relevés..

Il s’agit, entre autres, de Kara Mbodji, Saliou Ciss et Pape Alioune Ndiaye, trois des premiers « Diambars du Nord » en référence au positionnement géographique de la Norvège en Europe, qui ont tous fini par rallier d’autres Ligues européennes.

Le défenseur international sénégalais Kara Mbodj, actuellement pensionnaire d’Anderlecht (élite belge), a fait ses débuts à Tromso où il a évolué pendant trois saisons, avant de rejoindre d’abord Genk, en Belgique, puis Anderlecht, sona ctuel club.

Saliou Ciss, compère de Mbodj à Tromso, a lui aussi fini par changer d’air après les Jeux Olympiques de 2012, pour tenter une aventure dans le championnat français, à Valenciennes.

Ces deux premières « réussites » d’ex-pensionnaires de Diambars en Norvège a ouvert la voie à d’autres joueurs issus du centre de formation basé à Saly.

D’autres anciens de Diambars (Pape Alioune Ndiaye, Abdoulaye Seck, Amidou Diop « Mido », Aristide Simon Diédhiou, Bocar Seck, Papy Boye) se sont également essayés à la Tipaleaguen (Championnat norvégien), avec des fortunes et des trajectoires diverses, pour une seule finalité : trouver un point de chute ailleurs en Europe.

Pape Alioune Ndiaye, a lui rejoint Osmanlispor (élite turque) à partir de Bodo Glimt, où il a passé trois saisons.

Lundi, Vieux Yahya Sané, en fin de contrat dans son club norvégien, a lui réussi à rebondir à Brest, imité dans la foulée par Aristide Diédhiou, qui connait à ce jour la période d’escale la plus brève en Norvège.

Neuf mois seulement après son arrivé dans le championnat norvégien, l’un des derniers Diambars de ce pays a fait ses valises, laissant sur place d’autres enciens pensionnaires de Diambars qui rêvent de l’imiter.