Partager

Le championnat du Sénégal de Ligue 1 est confronté à un manque de culture tactique et mentale des footballeurs, qui jouent à un rythme lent, a constaté Youssoupha Dabo, l’entraîneur du Guédiawaye FC.

« Le premier constat, c’est que le jeu est lent. Les joueurs ont un déficit sur le plan tactique et ne sont pas costauds mentalement », a analysé le jeune technicien interrogé sur la question par l’APS.

Arrivé du Red Star (Ligue 2 française) où il a joué et entraîné de petites catégories, Dabo a disputé sept journées du championnat de Ligue 1 sénégalaise avec le Guédiawaye FC, troisième du classement.

« Elle est tout juste anecdotique, cette troisième place », a estimé le jeune technicien, estime qu’il faut renforcer les joueurs, sur les plans tactique et mental.

« C’est peut-être ce déficit qui cause des problèmes au football sénégalais, quand il s’agit de jouer au niveau continental », a laissé entendre Youssoupha Dabo, qui fait ses débuts d’entraîneur au Sénégal.

Concernant son retour au Sénégal, l’ancien footballeur, « convaincu » de la qualité du projet du Guédiawaye FC, dit préférer être premier que second ou troisième sur un banc.

« Je suis convaincu par ce projet. Et c’est pourquoi, j’ai signé pour deux ans », a-t-il affirmé, précisant que la poursuite ou la fin de son compagnonnage avec le Guédiawaye FC dépendra du « programme général » du football national.

« Je suis un jeune technicien, qui a la volonté de mettre sa main à la pâte pour faire avancer les choses. Mais si je vois que ça n’avance pas, je ne vois pas pourquoi je devrais rester », a-t-il expliqué.