Partager

Cheikh Ndoye, inconnu au bataillon au démarrage de la saison, est devenu tout à la fois l’homme fort de la phase aller de la Ligue 1 française et une locomotive pour les Lions.

Ndoye a été tellement bon que son club, Angers, l’une des révélations de la première phase (3-ème), veut s’en séparer pour en tirer le meilleur prix.


Le milieu de terrain sénégalais devenu capitaine de son club est devenu une valeur qu’il faut placer pour en récolter le jackpot, selon la dernière édition de l’hebdomadaire français France football.


Le joueur émarge à 30.000 euros bruts (environ 20 millions de francs cfa) par mois, même pas un salaire de smicard en Angleterre.


Quand on a des acheteurs potentiels tels que Manchester City, Chelsea et Liverpool, clubs les plus liquides au monde, on ne se pose pas beaucoup de questions, en dépit de l’importance du colosse sénégalais pour le club français.


Avec cinq buts et deux passes décisives en 16 matchs joués comme titulaire, l’ancien Cristolien présente les meilleures statistiques chez les meilleurs milieux de terrain de la Ligue 1 française.


Mais du côté d’Angers, qui a quasiment assuré son maintien, on veut miser sur le futur en montant des projets sur les ressources escomptées de la vente du natif de Rufisque. Surtout que l’international sénégalais, alors en fin de contrat, avait été acquis pour presque rien par Angers qui venait d’accéder en Ligue 1.

S’y ajoute que Ndoye, 30 ans en mars prochain, est en train de faire son trou en sélection nationale lentement mais sûrement. Il sait aussi que le temps n’est pas son plus grand allié et qu’en matière de football, les choses vont très vite.


A défaut de ses clubs du très haut niveau, le Rufisquois a la possibilité de signer en faveur de clubs comme Aston Villa, Swansea ou Stoke City, qui cherchent à garder leurs places parmi l’élite anglaise.

Ces écuries de moindre calibre auront forcément besoin de l’abattage de Ndoye qui peut leur profiter ses grandes qualités défensives, lui qui n’avait jusque-là joué qu’en National (division 3) et en Ligue 2 française.


A entendre Habib Beye, son prédécesseur en équipe nationale, devenu un chroniqueur respecté du paysage audiovisuel français, Ndoye, avec ses qualités de milieu de terrain « box-to-box », devrait se régaler en Premier League.


En attendant, à l’image de Pape Bouba Diop qui avait ouvert la voie à Abdoulaye Diagne Faye en France puis en Angleterre, Cheikh Ndoye pourrait faire de même pour Ibrahima Seck (Auxerre, Ligue 2), un autre Rufisquois visé par Angers pour assurer sa succession.


Cheikh Ndoye qui a fait ses premiers pas en sélection nationale lors d’un match amical contre la Colombie (2-2), en perspective de la Coupe du monde 2014, est devenu le meilleur produit marketing du football sénégalais. Mais personne ne l’attendait vraiment pas à ce niveau.