Partager

Vous avez été 13 000 à vous prononcer la semaine dernière pour désigner le meilleur joueur du Championnat de France pour la première moitié de la Ligue 1 2015-16. Avec 11% des voix, l’Angevin Cheikh Ndoye est quatrième.

Le match référence : Lyon-Angers

Une intégration vitesse grand V. Promu capitaine dès le début de saison par Stéphane Moulin, alors qu’il débarquait à peine de l’US Créteil-Lusitanos, Cheikh Ndoye a tout de suite posé sa patte sur le milieu angevin. Indiscutable dans l’entrejeu, le lion sénégalais brille de mille feux en ce soir de fête pour tous les Gones venus en pèlerinage. Pour le dernier match de Championnat à Gerland, Ndoye glace les espoirs de l’OL. Deux coups de boule surpuissants sur corner qui font trembler les filets d’Anthony Lopes. Sans compter sur son impact physique qui a permis au SCO de bouffer tout cru l’escouade d’Hubert Fournier. Une parfaite partition.

L’impact sur son équipe

Brillant dans le jeu aérien sur les phases offensives, Ndoye est un milieu récupérateur complet. Dans un milieu à trois chez les Scoïstes, le Sénégalais est le parfait complément de Romain Saïss et Thomas Mangani. Il sait quasiment tout faire. Puissant athlétiquement, le natif de Rufisque déploie ses qualités physiques pour bouger son adversaire et gratter un maximum de ballons. Habile dans la construction du jeu, Ndoye sait aussi faire jouer les autres et remonter le cuir balle au pied en cassant les lignes adverses. Il a aussi une forte emprise sur son onze car son attitude et son exemplarité sur le pré montrent à chaque fois l’exemple à ses coéquipiers. Un capitaine, un vrai.

Ce qu’il doit améliorer en 2016

À vrai dire, pas grand-chose dans son jeu fait de rupture et de puissance. 2016 sera surtout l’année de la confirmation. À 29 ans, Cheikh Ndoye devra prouver qu’il n’est pas qu’une étincelle qui surfe sur la belle vague d’un surprenant promu. Passé par Epinal et Créteil, le capitaine angevin a l’occasion de montrer tout l’étalage de son talent pour attirer une équipe anglaise et un challenge excitant. Il ne faudra pas louper l’offrande. Le train ne passera pas dix fois.